Imagerie par résonance magnétique des artères coronaires (coronaro-IRM)

L'imagerie par résonance magnétique des artères coronaires a pour but ultime de détecter des sténoses. Son utilité pour démontrer la perméabilité des stents ou pour détecter des variantes anatomiques ont été soulignées par de nombreuses études.

Les contre-indications de la coronarographie par résonance magnétique sont les mêmes que pour "un examen IRM normal" : stimulateurs, pose récente de stent, corps étrangers métalliques intraoculaires, etc. Selon les séquences utilisées, cet examen ne nécessite pas d'injection intraveineuse de gadolinium.

L'examen des artères coronaires par résonance magnétique souffre de plusieurs imperfections:
• une résolution spatiale limitée, de sorte que la distalité des artères coronaires peut ne pas être suffisamment démontrée.
• des temps d'acquisition des images pas assez courts, de sorte que de nombreux artéfacts cinétiques peuvent apparaîtrent et rendent l'examen ininterprétable.
• une mise en œuvre de l'examen/un temps d'installation un peu plus long pour l'IRM que pour la tomodensitométrie.

Les imperfections de la coronarographie par résonance magnétique rendent compte des performances très variables reportées dans la littérature dans le diagnostic des rétrécissements des artères coronaires. De rares comparaisons ont été effectuées entre la coronarographie obtenue par tomodensitométrie et l'IRM. Elles ont montrées une performance moins bonne de l'IRM par rapport aux scanners à rayons X. Une des rares études ayant décrit des résultats inverses comparait les performances d'un scanner 4 barrettes à l'IRM, ce qui ne rend pas compte de la technologie actuelle (scanner à rayons X avec 64 barrettes).

Au total, l'imagerie par résonance magnétique des artères coronaires semblent s'imposer dans des situations où la tomodensitométrie connaît des limitations : injection intraveineuse de contraste iodé, utilisation des rayons X, etc. Les performances de la tomodensitométrie dans l'étude des sténoses des artères coronaires fortement calcifiées sont parfois limitées. Une étude récente semble indiquer l'utilité de l'IRM dans cette situation particulière. Cette étude reste toutefois à confirmer par d'autres groupes. L'évolution de la technologie et, en particulier, l'utilisation de l'IRM à 3 Tesla peut changer cette situation.

Bibliographie

• Liu X, Zhao X, Huang J, Francois CJ, Tuite D, Bi X, Li D, Carr JC. Comparison of 3D free-breathing coronary MR angiography and 64-MDCT angiography for detection of coronary stenosis in patients with high calcium scores. AJR Am J Roentgenol. 2007 Dec;189(6):1326-32.
• Sakuma H, Ichikawa Y, Chino S, Hirano T, Makino K, Takeda K. Detection of coronary artery stenosis with whole-heart coronary magnetic resonance angiography. J Am Coll Cardiol. 2006 Nov 21;48(10):1946-50.
• Dewey M, Teige F, Schnapauff D, Laule M, Borges AC, Wernecke KD, Schink T, Baumann G, Rutsch W, Rogalla P, Taupitz M, Hamm B. Noninvasive detection of coronary artery stenoses with multislice computed tomography or magnetic resonance imaging. Ann Intern Med. 2006 Sep 19;145(6):407-15.
• Greenland P. Who is a candidate for noninvasive coronary angiography? Ann Intern Med. 2006 Sep 19;145(6):466-7.
• Kefer J, Coche E, Legros G, Pasquet A, Grandin C, Van Beers BE, Vanoverschelde JL, Gerber BL. Head-to-head comparison of three-dimensional navigator-gated magnetic resonance imaging and 16-slice computed tomography to detect coronary artery stenosis in patients. J Am Coll Cardiol. 2005 Jul 5;46(1):92-100.
• Gerber BL, Coche E, Pasquet A, Ketelslegers E, Vancraeynest D, Grandin C, Van Beers BE, Vanoverschelde JL. Coronary artery stenosis: direct comparison of four-section multi-detector row CT and 3D navigator MR imaging for detection--initial results. Radiology. 2005 Jan;234(1):98-108.
• Sakuma H, Ichikawa Y, Suzawa N, Hirano T, Makino K, Koyama N, Van Cauteren M, Takeda K. Assessment of coronary arteries with total study time of less than 30 minutes by using whole-heart coronary MR angiography. Radiology. 2005 Oct;237(1):316-21.
• Hendel RC, Patel MR, Kramer CM, et al. ACCF/ ACR/ SCCT/ SCMR/ ASNC/ NASCI/ SCAI/ SIR 2006 appropriateness criteria for cardiac computed tomography and cardiac magnetic resonance imaging: a report of the American College of Cardiology Foundation Quality Strategic Directions Committee Appropriateness Criteria Working Group, American College of Radiology, Society of Cardiovascular Computed Tomography, Society for Cardiovascular Magnetic Resonance, American Society of Nuclear Cardiology, North American Society for Cardiac Imaging, Society for Cardiovascular Angiography and Interventions, and Society of Interventional Radiology. J Am Coll Cardiol 2006; 48:1475-1497