Insuffisance rénale et gadolinium: fibrose néphrogénique systémique (dermopathie néphrogénique fibrosante)

La fibrose néphrogénique systémique (FNS) Induite par le Gadolinium

Les chélates de gadolinium sont utilisés comme produit de contraste dans les examens d'imagerie par résonance magnétique (IRM).

Dans les années 1996, l'administration de chélates de gadolinium était considéré comme relativement sûre: les réactions allergiques étaient rarissimes et il n'y avait pas de perturbation significative de la fonction rénale. Dans certains hôpitaux universitaires, lorsqu'un scanner avec un produit de contraste iodé était contre-indiqué en raison d'une mauvaise fonction rénale, alors on préconisait une IRM. En 1996/7 débutaient les premières angioIRM avec l'utilisation de chélates de gadolinium et il y avait quelques tâtonnements sur les doses à utiliser.

Dans les années 2000 apparaissent les premiers cas de fibrose néphrogénique systémique chez des insuffisants rénaux chroniques.

A partir de 2006 des groupes commencent à publier des articles montrant une association statistique entre ces cas de fibrose néphrogénique systémique (FNS) et l'administration intraveineuse de chélates de gadolinium.

La fibrose néphrogénique systémique induite par le Gadolinium provoque une fibrose de certains tissus comme la peau ou les muscles striés. Cette fibrose est particulièrement importante au niveau de la peau où elle peut limiter les mouvements et être invalidante. Des organes comme la plèvre, le péricarde et le myocarde peuvent être atteints et cette pathologie est donc potentiellement mortelle. La fibrose néphrogénique systémique induite par le Gadolinium apparaît surtout chez les patients ayant une fonction rénale diminuée ou atteints d'une pathologie rénale.

Remarques

La physiopathologie de la FNS n'est pas connue.

De nombreux travaux s'appuient sur des statistiques qui sont aussi le reflet des parts de marché des différents fabricants de produits de contraste. Par ailleurs, quelques produits sont utilisés dans certains pays et pas dans d'autres. Entre temps, de nouvelles molécules sont apparues. Par conséquent, il peut y avoir un biais dans certaines des statistiques publiées.

Les enjeux économiques sont importants.

Il n'y a donc pas un consensus « universel » sur ce sujet ni sur la présente page de ce site.

Stratification des risques

Certains produits de contraste sont rapportés plus fréquemment dans les statistiques de FNS. Certains patients sont plus à risque que d'autres.

Classification des produits de contraste (selon ACR)

Catégorie 1:
Produit de contraste associé avec le plus grand nombre de FNS.

Catégorie 2:
Produit de contraste associé avec peu, sinon aucun cas de FNS.

Catégorie 3:
Les nouvelles molécules (pas de donnée statistique suffisante).


Nom de marque Molécule Catégorie
Magnevist (Bayer) Gd-DTPA (Gadopentetate dimeglumine) 1
Omniscan (GE healthcare) Gd-DTPA-BMA (Gadodiamide) 1
Gadovist (Bayer) Gd-DO3A-butriol (Gadobutrol) 2
Multi-Hance (Bracco) Gd-BOPTA (Gadobenate dimeglumine) 2
ProHance (Bracco) Gd-HP-DO3A (Gadoteridol) 2
Dotarem (Guerbet) Gd-DOTA (Gadoterate meglumine) 2

Identification des patients à risque de FNS

Les patients à risque de développer une FNS sont essentiellement ceux atteints d'une pathologie rénale chronique (en particulier, ceux qui ont une filtration glomérulaire inférieure à 30ml/mn).

Remarque:
L'ACR recommande quand même d'effectuer une mesure de la filtration glomérulaire dans les situations suivantes:
• Age >60
• Maladie rénale (y compris : rein solitaire, rein transplanté, tumeur rénale)
• Anamnèse d'hypertension ou de diabète.

Utilisation des produits de contraste à base de Gadolinium chez les patients à risque de FNS

On rapporte ici les recommandations de l'American College of Radiology (qui ne sont pas tout à fait les mêmes que celles de l'agence européenne du médicament). Ces recommandations sont basées sur la stratification des risques décrite ci-dessus.

Si patient à risque, par exemple: filtration glomérulaire inférieure à 30ml/mn; insuffisant rénal chronique sous dialyse,etc.
Recherche d'un autre examen!
• Si impossible, discussion risque-bénéfice, information au patient des risques encourus et utilisation d'un produit de contraste de classe 2.

Bibliographie

• ACR Manual on Contrast Media. Version 7, 2010. Vu sur le site web de l'ACR le 07.01.2011
• Edward M, Quinn JA, Burden AD, Newton BB, Jardine AG. Effect of different classes of gadolinium-based contrast agents on control and nephrogenic systemic fibrosis-derived fibroblast proliferation. Radiology. 2010 Sep;256(3):735-43. Epub 2010 Jul 27.
• Sena BF, Stern JP, Pandharipande PV, Klemm B, Bulman J, Pedrosa I, Rofsky NM. Screening patients to assess renal function before administering gadolinium chelates: assessment of the Choyke questionnaire. AJR Am J Roentgenol. 2010 Aug;195(2):424-8.
• Altun E, Martin DR, Wertman R, Lugo-Somolinos A, Fuller ER 3rd, Semelka RC. Nephrogenic systemic fibrosis: change in incidence following a switch in gadolinium agents and adoption of a gadolinium policy--report from two U.S. universities.Radiology. 2009 Dec;253(3):689-96. Epub 2009 Sep 29.
• Abujudeh HH, Kaewlai R, Kagan A, Chibnik LB, Nazarian RM, High WA, Kay J. Nephrogenic systemic fibrosis after gadopentetate dimeglumine exposure: case series of 36 patients. Radiology. 2009 Oct;253(1):81-9. Epub 2009 Aug 25.
• Perez-Rodriguez J, Lai S, Ehst BD, Fine DM, Bluemke DA. Nephrogenic systemic fibrosis: incidence, associations, and effect of risk factor assessment--report of 33 cases. Radiology. 2009 Feb;250(2):371-7.
• Juluru K, Vogel-Claussen J, Macura KJ, Kamel IR, Steever A, Bluemke DA. MR imaging in patients at risk for developing nephrogenic systemic fibrosis: protocols, practices, and imaging techniques to maximize patient safety. Radiographics. 2009 Jan-Feb;29(1):9-22. Epub 2008 Nov 19. Comment in: Radiographics. 2009 Nov;29(7):2099.
• Shabana WM, Cohan RH, Ellis JH, Hussain HK, Francis IR, Su LD, Mukherji SK, Swartz RD. Nephrogenic systemic fibrosis: a report of 29 cases. AJR Am J Roentgenol. 2008 Mar;190(3):736-41.
• Collidge TA, Thomson PC, Mark PB, Traynor JP, Jardine AG, Morris ST, Simpson K, Roditi GH. Gadolinium-enhanced MR imaging and nephrogenic systemic fibrosis: retrospective study of a renal replacement therapy cohort. Radiology. 2007 Oct;245(1):168-75.
• Sadowski EA, Bennett LK, Chan MR, Wentland AL, Garrett AL, Garrett RW, Djamali A. Nephrogenic systemic fibrosis: risk factors and incidence estimation. Radiology. 2007 Apr;243(1):148-57. Comment in: Radiology. 2007 Sep;244(3):930-1; author reply 931-2.
• Broome DR, Girguis MS, Baron PW, Cottrell AC, Kjellin I, Kirk GA. Gadodiamide-Associated Nephrogenic Systemic Fibrosis: Why Radiologists Should Be Concerned. AJR Am J Roentgenol. 2007 Feb;188(2):586-92. Comment in: AJR Am J Roentgenol. 2007 Jun;188(6):W580; author reply W581. AJR Am J Roentgenol. 2007 Jun;188(6):W582; author reply W583. AJR Am J Roentgenol. 2007 Jun;188(6):W584; author reply W585. AJR Am J Roentgenol. 2007 Sep;189(3):W169.
• Kuo PH, Kanal E, Abu-Alfa AK, Cowper SE. Gadolinium-based MR contrast agents and nephrogenic systemic fibrosis. Radiology. 2007 Mar;242(3):647-9.