IRM lombaire

But / Généralités

L'IRM du rachis lombaire met en évidence particulièrement bien les structures suivantes:
• la moelle épinière
• le liquide céphalorachidien
• la moelle osseuse
• les muscles paravertébraux

Cette méthode d'imagerie permet de décrire le rachis lombaire dans les trois plans de l'espace (sagittal, coronal et axial) par des acquisitions natives.

L’imagerie par résonance magnétique, grâce à la variation de certains paramètres (séquence T1 et T2), permet d’avoir des informations sur la nature des tissus, des lésions (caractérisation).

L'imagerie par résonance magnétique du rachis lombaire est particulièrement utile dans la recherche des:
• hernies discales
• spondylodiscites
• infiltrations de la moelle osseuse (métastases par exemple)
• anomalies de la moelle épinière
• tumeurs extramédullaire du canal rachidien quelles soient bénignes ou malignes

Illustrations

Image 1. IRM du rachis lombaire, T2, coupe sagittale.
1, corps vertébral 2, disque intervertébral 3, canal rachidien 4, moelle épinière 5, apophyse épineuse

IRM lombaire sagittale T2 - Image 1 de 12
  • Image 1. IRM du rachis lombaire, T2, coupe sagittale.
    1, corps vertébral 2, disque intervertébral 3, canal rachidien 4, moelle épinière 5, apophyse épineuse

  • Image 2. IRM du rachis lombaire, T2, coupe sagittale.
    1, corps vertébral 2, disque intervertébral 3, canal rachidien 4, protrusion discale

  • Image 3. IRM du rachis lombaire, T1, coupe sagittale.
    1, corps vertébral 2, disque intervertébral 3, canal rachidien 4, moelle épinière

  • Image 4. IRM du rachis lombaire, T2, coupe axiale.
    1, veine cave inférieure 2, aorte 3, psoas 4, corps vertébral 5, canal rachidien 6, muscle carré des lombes

  • Image 4 de 4. IRM du rachis lombaire, T2, coupe axiale.
    1, veines cave iliaques communes 2, aorte 3, psoas 4, disque intervertébral 5, processus articulaire supérieur 6, processus articulaire inférieur 7, processus épineux