Appendicite aiguë: aspect en IRM

La stratégie diagnostique

Le plus souvent, lorsqu'on recherche les causes de douleurs de la fosse iliaque droite, les investigations commencent par un examen échographique. Cette technique est largement disponible. Néanmoins, cette modalité ne permet pas toujours de visualiser l'appendice en raison de l'habitus du patient (obésité) ou de variantes anatomiques (appendice "caché" derrière l'intestin).

Lorsque l'échographie est non-conclusive, les investigations sont généralement poursuivies par un scanner ou une IRM.

Le scanner est une modalité facilement accessible 24h/24 365j/365. Cette modalité utilise les rayons X. Le temps d'acquisition des images est bref. Les critères d'interprétation des examens sont largement connus des radiologues.

A l'opposé, la plupart des unités IRM ne sont pas ouvertes 24h/24 365j/365 et leur accessibilité n'est possible que durant les heures de bureau. Cette technique utilise les champs magnétiques. Le temps d'acquisition des images IRM est un peu plus long que celui du scanner. Un grand nombre de radiologues ont peu d'expérience dans l'interprétation des IRM du pelvis chez des patients suspects d'appendicite.

De nombreuses études (voir références ci-dessous) ont montrés que l'IRM et le scanner ont des performances similaires dans le diagnostic des appendicites aigües. Le choix de la modalité dépend donc de l'accessibilité des unités IRM, de l'expérience locale des radiologues en IRM et de la volonté de mettre à contribution des techniques n'utilisant pas des rayons X.

Note
En cas d'échographie non-conclusive, lorsque le diagnostic d'appendicite aiguë est soupçonné chez une femme enceinte, l'American College of Radiology recommande l'utilisation de l'imagerie par résonance magnétique.

Appendicite aiguë et IRM

En IRM, l'appendice normal est perceptible comme une structure tubulaire borgne dont le diamètre total est inférieur à 7mm. La paroi d'un appendice normal a une épaisseur inférieure à 2mm. L'appendice est spécialement visible sur les coupes pondérées en T2. Les coupes axiales et coronales semblent les plus utiles pour visualiser l'appendice. Les remaniements inflammatoires périappendiculaires sont hyperintenses en pondération T2. Les séquences de type STIR, T2FATSAT mettent en évidence la présence de liquide dans la région appendiculaire. Des séquences de diffusion sont utilisées pour augmenter les performances de détection de l'appendicite par IRM. La présence d'air peut être mise en évidence sur des séquences pondérées en T1.

Cas illustratif

Renseignements cliniques

Femme de 30 ans hospitalisée pour douleurs de la fosse iliaque droite.

Examens radiologiques

Echographie: Appendice non visualisé. Kyste fonctionnel ovarien droit. Liquide dans le Douglas.

Au vu d'une possible pathologie ovarienne et d'une échographie non-conclusive pour une appendicite aiguë, une IRM du pelvis est demandé. Résultat de l'IRM: appendicite aiguë

Intervention chirurgicale: Appendicite aiguë.

Pour visualiser la galerie d'images, cliquer sur la vignette ci-dessous.

  • Appendicite aigü: aspect en IRM. Image 1

Bibliographie

• Orth RC1, Guillerman RP, Zhang W, Masand P, Bisset GS 3rd. Prospective comparison of MR imaging and US for the diagnosis of pediatric appendicitis. Radiology. 2014 Jul;272(1):233-40. doi: 10.1148/radiol.14132206. Epub 2014 Mar 17.
• Leeuwenburgh MM1, Wiarda BM, Wiezer MJ, Vrouenraets BC, Gratama JW, Spilt A, Richir MC, Bossuyt PM, Stoker J, Boermeester MA; OPTIMAP Study Group.Comparison of imaging strategies with conditional contrast-enhanced CT and unenhanced MR imaging in patients suspected of having appendicitis: a multicenter diagnostic performance study.Radiology. 2013 Jul;268(1):135-43. doi: 10.1148/radiol.13121753. Epub 2013 Mar 12.
• Lubarsky M1, Kalb B, Sharma P, Keim SM, Martin DR. MR imaging for acute nontraumatic abdominopelvic pain: rationale and practical considerations. Radiographics. 2013 Mar-Apr;33(2):313-37.
• Rapp EJ1, Naim F, Kadivar K, Davarpanah A, Cornfeld D. Integrating MR imaging into the clinical workup of pregnant patients suspected of having appendicitis is associated with a lower negative laparotomy rate: single-institution study. Radiology. 2013 Apr;267(1):137-44. doi: 10.1148/radiol.12121027. Epub 2013 Jan 29.
• Spalluto LB1, Woodfield CA, DeBenedectis CM, Lazarus E. MR imaging evaluation of abdominal pain during pregnancy: appendicitis and other nonobstetric causes. Radiographics. 2012 Mar-Apr;32(2):317-34.
• Tkacz JN, Anderson SA, Soto J. MR imaging in gastrointestinal emergencies. Radiographics. 2009 Oct;29(6):1767-80.
• Heverhagen JT, Klose KJ. MR imaging for acute lower abdominal and pelvic pain. Radiographics. 2009 Oct;29(6):1781-96. doi: 10.1148/rg.296095518.
• Singh A1, Danrad R, Hahn PF, Blake MA, Mueller PR, Novelline RA. MR imaging of the acute abdomen and pelvis: acute appendicitis and beyond. Radiographics. 2007 Sep-Oct;27(5):1419-31.
• Oto A1, Ernst RD, Shah R, Koroglu M, Chaljub G, Gei AF, Zacharias N, Saade G. Right-lower-quadrant pain and suspected appendicitis in pregnant women: evaluation with MR imaging--initial experience. Radiology. 2005 Feb;234(2):445-51. Epub 2004 Dec 10.