Obstruction intestinale aiguë sur éventration («éventration étranglée»)

Éventration

L'expression «éventration abdominale» désigne l’extériorisation d’une partie du contenu de l’abdomen à travers l’ouverture d’une cicatrice. Cette brèche résulte d’une cicatrisation imparfaite des tissus sectionnés lors de l’intervention chirurgicale. L’infection post-opératoire, l’obésité ou la prise de corticoïdes, sont des facteurs favorisant une cicatrisation insuffisante.

Éventration étranglée

L'orifice d'éventration laisse le passage à un sac formé par le péritoine. Ce sac péritonéal peut contenir de l’épiploon, de l’intestin grêle ou du côlon.

En situation «normale», le contenu du sac d'éventration peut se mouvoir librement vers la cavité abdominale et inversement. En position debout ou à l'effort, l'intestin (par exemple) remplit le sac d'éventration; En position allongée ou au repos, l’intestin regagne la cavité abdominale.

En situation «éventration étranglée», le contenu reste bloqué dans le sac d'éventration. Lorsque le contenu de ce sac est intestinal (grêle ou côlon), il s'ensuit un arrêt du transit (occlusion). L'arrêt de la vascularisation du segment intestinal peut conduire à une nécrose.

Cas illustratif

Renseignements cliniques: Patient institutionnalisé, sous neuroleptiques. Arrêt du transit. Vomissements fécaloïdes. Nombreuses cicatrices abdominales (Etat après cholécystectomie compliquée et occlusion sur bride). Cliniquement, éventration. Ad Bilan.
Examen radiologique: Scanner de l'abdomen.
Résultats:
Le scanner montre un état après cholécystectomie. La présence d'air dans les voies biliaires (aérobilie) et d'une anse grêle au voisinage de la loge vésiculaire suggèrent la présence d'une anastomose bilio-digestive.
Il existe une stase gastrique et une dilatation des anses grêles jusqu'au niveau de l'éventration. Il n'y a pas d'anse colique visible à l'intérieur de cette éventration. Le changement de calibre des anses grêles (point de transition) est bien visible dans la partie inférieure de l'orifice de l'éventration. Toutes les anses grêles et coliques situées en aval de ce point de transition sont aplaties, témoignant d'une absence de progression du contenu intestinal. La présence d'anses grêles à parois épaissies indique que l'obstruction complète s'accompagne de phénomènes ischémiques.
Ce patient a subi de nombreuses opérations et l'une des cicatrices s'est rouverte. A travers cette brèche, le contenu abdominal «s'infiltre» pour former le sac d'éventration. Au fil du temps, celui-ci s'est agrandi. Ici, la conformation de l'éventration a entraîné une immobilisation et une compression d'une anse intestinale grêle («éventration étranglée»). D'où, l'arrêt du transit et le risque de nécrose du grêle. L'indication à intervention chirurgicale devient évidente.

Pour visualiser les images de grandes tailles, cliquer sur la vignette ci-dessous.

  • Éventration étranglée. Image 1.
  • Éventration étranglée. Image 1.
    Éventration étranglée. Scanner de l'abdomen. Image 1. 1, Rein droit. 2, Foie. 3, Air dans les voies biliaires. 4, Estomac. 5, Rate.
  • Éventration étranglée. Image 2.
    Éventration étranglée. Scanner de l'abdomen, coupe axiale. Image 2. 1, Foie. 2, Clip chirurgical. 3, Air dans les voies biliaires. 4, Estomac. 5, Rate. 6, Rein gauche.
  • Éventration étranglée. Image 3.
    Éventration étranglée. Scanner de l'abdomen, coupe axiale. Image 3. 1, Foie. 2, Air dans les voies biliaires. 3, Estomac. 4, Rate. 5, Aorte.
  • Éventration étranglée. Image 4.
    Éventration étranglée. Scanner de l'abdomen, coupe axiale. Image 4. 1, Aile iliaque. 2, Anse grêle dilatée. 3, Anse colique aplatie. 4, Articulation sacro-iliaque. Flèche, Rupture de la paroi abdominale (Eventration).
  • Éventration étranglée. Image 5.
    Éventration étranglée. Scanner de l'abdomen, coupe axiale. Image 5. 1, Anse grêle dilatée. 2, Anse colique aplatie. 3, Sacrum. Flèche, Rupture de la paroi abdominale (Eventration).
  • Éventration étranglée. Image 6.
    Éventration étranglée. Scanner de l'abdomen, coupe axiale. Image 6. 1, Anses grêles dilatées, en grain de café (dans l'éventration). 2, Anse colique aplatie. 3, Tête fémorale gauche. 4, Rectum aplati. 5, Anse grêle dilatée.
  • Éventration étranglée. Image 7.
    Éventration étranglée. Scanner de l'abdomen, reconstruction coronale. Image 7. 1, Foie 2, Estomac. 3, Aile iliaque gauche. 4, Symphyse pubienne. 5, Anses grêles dilatées, en grain de café (dans l'éventration).
  • Éventration étranglée. Image 8.
    Éventration étranglée. Scanner de l'abdomen, reconstruction sagittale. Image 8. 1, Foie 2, Aile iliaque. 3, Point de transition (=rupture de calibre du grêle). 4, Fémur. 5, Anses grêles à paroi épaissie.
  • Éventration étranglée. Image 9.
    Éventration étranglée. Scanner de l'abdomen, reconstruction sagittale. Image 9 de 9. 1, Foie 2, Anses grêles à paroi épaissie. 3, Point de transition (=rupture de calibre du grêle). 4, Fémur.

Bibliographie

• Aguirre DA, Santosa AC, Casola G, Sirlin CB. Abdominal wall hernias: imaging features, complications, and diagnostic pitfalls at multi-detector row CT. Radiographics. 2005 Nov-Dec;25(6):1501-20.
• Aguirre DA, Casola G, Sirlin C. Abdominal wall hernias: MDCT findings. AJR Am J Roentgenol. 2004 Sep;183(3):681-90.
• Jaffe TA, O'Connell MJ, Harris JP, Paulson EK, Delong DM. MDCT of abdominal wall hernias: is there a role for valsalva's maneuver? AJR Am J Roentgenol. 2005 Mar;184(3):847-51.Comment in: AJR Am J Roentgenol. 2005 Oct;185(4):1081-2; author reply 1082. .
• Emby DJ, Aoun G. CT technique for suspected anterior abdominal wall hernia. AJR Am J Roentgenol. 2003 Aug;181(2):431-3.