Complications après mise en place d'une endoprothèse œsophagienne

L’œsophage est un organe permettant l’acheminement des aliments depuis le pharynx jusque dans l’estomac. Il ne participe pas au processus de digestion des aliments.

Le cancer œsophagien se manifeste souvent par une sténose +/- circonférentielle de l’œsophage ou par une masse faisant saillie à l’intérieur de la lumière œsophagienne. La croissance de la tumeur va donc avoir un effet obstructif. Le cancer œsophagien va donc provoquer une gêne, puis une difficulté, et finalement une absence de progression des aliments solides dans l’œsophage. C’est ce qu’on appelle la dysphagie aux aliments « solides ». Lorsque la tumeur est suffisamment grande, les liquides peuvent être bloqués et ne plus arriver dans l’estomac. Il s’ensuit une dénutrition et une déshydratation. Le cancer de l’œsophage peut infiltrer les structures thoraciques de voisinage, former des fistules entre l’œsophage et le système respiratoire ou envahir les ganglions médiastinaux adjacents. Ces fistules peuvent être à l’origine du passage d’aliments de l’œsophage dans la trachée ou les bronches.

La croissance des cancers de l’œsophage est insidieuse de sorte que, souvent, le volume tumoral est important au moment du diagnostic et un pourcentage important de cas est non accessible à la chirurgie. Lorsque le pronostic à court terme est pauvre, des soins palliatifs ayant pour but de permettre une nutrition et une hydratation correcte, doivent être envisagés.

La mise en place d'une prothèse (stent) dans la zone tumorale œsophagienne permet de diminuer l'obstruction tumorale (effet expansif du stent) et de maintenir une alimentation normale.

La pose d'un stent peut être suivie d'événements indésirables plus ou moins important qui peuvent survenir durant la procédure, dans les semaines suivantes ou plus tardivement.

Les complications suivantes peuvent survenir:
• douleurs thoraciques
• perforation médiastinale
• hémorragie
• compression trachéale ou bronchique
• pneumopathie d’inhalation
• croissance tumorale
• reflux gastro-œsophagien
• migration de la prothèse
• ulcération mécanique œsophagienne.
• obstruction sur croissance tumorale ou impaction alimentaire.

Cas illustratif 1: Migration d'une prothèse oesophagienne dans l'estomac

Renseignements cliniques: Douleurs thoraciques. Contexte carcinologique. D-dimères à la limite supérieure de la norme. Radiographie du thorax: normal. Demande de scanner par les urgentistes afin d'exclure une embolie pulmonaire.

Résultats:
Radiographie du thorax: pas d'épanchement pleural ni de foyer pulmonaire décelé. Migration d'un stent oesophagien dans l'estomac
Scanner du thorax:
(Technique: acquisition volumique sur le thorax en phase artérielle - protocole embolie pulmonaire).
Pas d'argument en faveur d'embolie pulmonaire. Migration d'une endoprothèse oesophagienne dans l'estomac

  • migration-prothese-1
    Radiographie de face du thorax. Image 1 1, Cœur. 2, Poumon gauche. 3, Poumon droit. Flèche, Prothèse oesophagienne en projection de l'estomac.
  • migration-prothese-2
    Aggrandissement de la partie inférieure de la radiographie de face du thorax. Image 2 1, Poumon droit. 2, Cœur. Flèche, Prothèse oesophagienne en projection de l'estomac.
  • migration-prothese-3
    Scanner du thorax. Image 3. Reconstruction axiale. Pas d'argument pour une embolie pulmonaire. 1, Poumon droit. 2, Tronc pulmonaire. 3, Poumon gauche.
  • migration-prothese-4
    Scanner du thorax. Image 4. Reconstruction axiale. 1, Foie. 2, Rachis. 3, Rate. Flèche, Prothèse oesophagienne à lintérieur l'estomac.
  • migration-prothese-5
    Scanner du thorax. Image 5. Reconstruction axiale. 1, Foie. 2, Rachis. 3, Rate. Flèche, Prothèse oesophagienne à lintérieur l'estomac.
  • migration-prothese-6
    Scanner du thorax. Image 6. Reconstruction coronale. 1, Poumon droit. 2, Aorte. 3, Poumon gauche. Flèche, Prothèse oesophagienne à lintérieur l'estomac.

Pour visualiser les images de plus grandes tailles, cliquer sur la vignette ci-dessous.

Cas illustratif 2: Perforation de l'estomac par un stent oesophagien

Contexte: Douleurs thoracoabdominales chez un patient porteur d'un stent œsophagien. Demande de scanner par les urgentistes.

Technique: Ingestion de produit de contraste iodé (gastrographine). Acquisition multiphasique après injection intraveineuse de contraste iodé.

Résultats: Perforation de l'estomac par le stent œsophagien. Le site de perforation est marqué par la présence de gastrographine hors de l'estomac ainsi que la présence d'air libre intrapéritonéal. De la gastrographine est visible dans le pelvis, la gouttière paracolique droite et l'espace sous-diaphragmatique droit.

Pour visualiser les images de plus grandes tailles, cliquer sur la vignette ci-dessous.

  • Perforation de l'estomac par un stent oesophagien. Image 0
  • perforation-stent-1
    Scanner abdominal. Reconstruction sagittale. Image 1. 1, Cœur. 2, Œsophage. 3, Stent. 4, Foie. 5, Gastrographine sous-phrénique droit.
  • perforation-stent-2
    Scanner abdominal. Reconstruction sagittale. Image 2. 1, Cœur. 2, Œsophage. 3, Stent. 4, Foie. 5, Gastrographine sous-phrénique droit.
  • perforation-stent-3
    Scanner abdominal. Reconstruction sagittale. Image 3. 1, Cœur. 2, Œsophage. 3, Stent. 4, Foie. 5, Gastrographine sous-phrénique droit.
  • perforation-stent-4
    Scanner abdominal. Reconstruction sagittale. Image 4. 1, Cœur. 2, Œsophage. 3, Stent. 4, Foie. 5, Gastrographine sous-phrénique droit. Flèche, Fuite de Gastrographine depuis le stent.
  • perforation-stent-5
    Scanner abdominal. Reconstruction sagittale. Image 5. 1, Cœur. 2, Aorte. 3, Stent. 4, Foie. 5, Gastrographine sous-phrénique droit. Flèche, Fuite de Gastrographine depuis le stent.
  • perforation-stent-6
    Scanner abdominal. Reconstruction axiale. Image 6. 1, Gastrographine sous-phrénique droit. 2, Poumon droit. 3, Foie. 4, Poumon gauche.
  • perforation-stent-7
    Scanner abdominal. Reconstruction axiale. Image 7. 1, Gastrographine sous-phrénique droit. 2, Foie. 3, Stent (intraœsophagien).
  • perforation-stent-8
    Scanner abdominal. Reconstruction axiale. Image 8. 1, Gastrographine sous-phrénique droit. 2, Foie. 3, Stent (intraœsophagien).
  • perforation-stent-9
    Scanner abdominal. Reconstruction axiale. Image 9. 1, Air libre intrapéritonéal. 2, Gastrographine sous-phrénique droit. 3, Foie. 4, Stent (intraœsophagien). 5, Estomac. 6, Rate.
  • perforation-stent-10
    Scanner abdominal. Reconstruction axiale. Image 10. 1, Air libre intrapéritonéal. 2, Gastrographine sous-phrénique droit. 3, Foie. 4, Stent (intraœsophagien). 5, Estomac. 6, Rate.
  • perforation-stent-11
    Scanner abdominal. Reconstruction axiale. Image 11. 1, Air libre intrapéritonéal. 2, Gastrographine sous-phrénique droit. 3, Foie. 4, Stent (intraœsophagien). 5, Estomac. 6, Rate.
  • perforation-stent-12
    Scanner abdominal. Reconstruction axiale. Image 12. 1, Air libre intrapéritonéal. 2, Gastrographine sous-phrénique droit. 3, Foie. 4, Stent (en dehors de l'estomac)). 5, Estomac. 6, Rate.
  • perforation-stent-13
    Scanner abdominal. Reconstruction axiale. Image 13. 1, Rein droit. 2, Rein gauche. 3, Gastrographine dans la gouttière paracolique droite. Flèche, Fuite de Gastrographine depuis le stent.
  • perforation-stent-14
    Scanner abdominal. Reconstruction coronale. Image 14 de 14. 1, Foie. 2, Estomac. 3, Gastrographine dans l'espace péritonéal pelvien. 4, Gastrographine dans la gouttière paracolique droite. 5, Gastrographine sous-phrénique droit. Flèche, Fuite de Gastrographine depuis le stent.

Bibliographie

• Park JH, Song HY, Shin JH, Cho YC, Kim JH, Kim SH, Park J. Migration of retrievable expandable metallic stents inserted for malignant esophageal strictures: incidence, management, and prognostic factors in 332 patients. AJR Am J Roentgenol. 2015 May;204(5):1109-14. doi: 10.2214/AJR.14.13172.
• Park JH, Song HY, Kim JH, Jung HY, Kim JH, Kim SB, Lee H. Polytetrafluoroethylene-covered retrievable expandable nitinol stents for malignant esophageal obstructions: factors influencing the outcome of 270 patients. AJR Am J Roentgenol. 2012 Dec;199(6):1380-6. doi: 10.2214/AJR.10.6306.
• Park JY, Shin JH, Song HY, Yi SY, Kim JH. Airway complications after covered stent placement for malignant esophageal stricture: special reference to radiation therapy. AJR Am J Roentgenol. 2012 Feb;198(2):453-9. doi: 10.2214/AJR.10.5780.
• Anderson GS, Levine MS, Rubesin SE, Laufer I, Ginsberg GG, Kochman ML. Esophageal stents: findings on esophagography in 46 patients. AJR Am J Roentgenol. 2006 Nov;187(5):1274-9.
• Lopera JE, Brazzini A, Gonzales A, Castaneda-Zuniga WR. Gastroduodenal stent placement: current status. Radiographics. 2004 Nov-Dec;24(6):1561-73.
• Shin JH, Song HY, Ko GY, Lim JO, Yoon HK, Sung KB. Esophagorespiratory fistula: long-term results of palliative treatment with covered expandable metallic stents in 61 patients. Radiology. 2004 Jul;232(1):252-9. Epub 2004 May 27.
• Therasse E, Oliva VL, Lafontaine E, Perreault P, Giroux MF, Soulez G. Balloon dilation and stent placement for esophageal lesions: indications, methods, and results. Radiographics. 2003 Jan-Feb;23(1):89-105.
• Laasch HU, Marriott A, Wilbraham L, Tunnah S, England RE, Martin DF. Effectiveness of open versus antireflux stents for palliation of distal esophageal carcinoma and prevention of symptomatic gastroesophageal reflux. Radiology. 2002 Nov;225(2):359-65.
• Park KB, Do YS, Kang WK, Choo SW, Han YH, Suh SW, Lee SJ, Park KS, Choo IW. Malignant obstruction of gastric outlet and duodenum: palliation with flexible covered metallic stents. Radiology. 2001 Jun;219(3):679-83.
• Song HY, Jung HY, Park SI, Kim SB, Lee DH, Kang SG, Il Min Y. Covered retrievable expandable nitinol stents in patients with benign esophageal strictures: initial experience. Radiology. 2000 Nov;217(2):551-7.
• Cwikiel W, Tranberg KG, Cwikiel M, Lillo-Gil R. Malignant dysphagia: palliation with esophageal stents-long-term results in 100 patients. Radiology. 1998 May;207(2):513-8.