Risques liés aux rayons X

Les effets délétères des rayons X (mutations génétiques, apparitions de cancer, malformations fœtales) sont bien établis. Les risques des doses peu élevées de radiations sont aujourd'hui mieux connus. Cette connaissance dérive des études épidémiologiques des survivants des bombes atomiques larguées en 1945 et des travailleurs de l'industrie nucléaire. Brenner et Hall soulignent dans leur article publié dans le New England Journal of Medicine que les 400000 travailleurs de l'industrie nucléaires étudiés étaient exposés à une dose moyenne de 20 mSv alors qu'un examen tomodensitométrique avec un scanner multibarrette expose à une dose de 30-90 mSV. Si pour un individu donné, le risque d'avoir un cancer est faible, ces deux auteurs estiment qu'à l'échelle d'un pays il s'agit d'un problème de santé publique. Avec l'utilisation actuelle des examens tomodensitométriques, Brenner et Hall pensent que sur une période de 5 ans, pour des pays développés, 1.5-2% des cas de cancer pourraient être attribués à une irradiation médicale diagnostique.

Quelque soit la réalité des chiffres présentés par Brenner et Hall, le principe de précaution est appliqué par tous les acteurs de la radiologie et ce principe veut que tout examen effectué avec des rayons X satisfasse aux deux critères suivants:
• la demande d'examen est dûment justifiée.
• la dose délivrée lors de cet examen est la plus petite possible.

Les constructeurs d'appareils médicaux, sensibilisés à ces problèmes d'irradiation, mettent sur le marché de nouvelles technologies permettant de travailler avec des doses de rayonnement plus petites. Un contrôle périodique des installations radiologiques est prévu par la loi.

En outre, suivant le type d'examen radiologique, une protection du petit bassin peut être mise en place par le technicien. S'il s'agit d'examens tomodensitométriques comme l'uroCT, l'entéroscanner ou le coronaroscanner, des protocoles "low-dose" sont effectués.

Pour avoir une idée des doses reçus lors d'un examen de radiologie, cliquez sur le lien: doses de rayonnement reçus lors d'examens radiologiques

Bibliographie

Brenner DJ, Hall EJ. Computed tomography--an increasing source of radiation exposure. N Engl J Med. 2007 Nov 29;357(22):2277-84.