Calcul vésical

Les calculs vésicaux peuvent être asymptomatiques, ou provoquer des douleurs sus-pubiennes, une dysurie, ou une hématurie. Ils peuvent être multiples. Les calculs formés dans la vessie peuvent atteindre de grandes tailles (jusqu'à remplir la vessie).

L'obstruction urinaire ou la stase urinaire favorisent la formation de calculs vésicaux. L'infection chronique est un facteur aggravant.

La cause la plus fréquemment rencontrée chez l'homme est l'hypertrophie de la prostate.

La stase urinaire peut aussi être la conséquence d'un problème neurologique. Une lésion traumatique de la moelle épinière, le diabète, la sclérose en plaque sont des causes de vessie neurogène.

Les corps étrangers placés dans la vessie par le personnel médical ou par les patients eux-mêmes agissent comme des catalyseurs dans la formation des calculs vésicaux.

Plus rarement des diverticules vésicaux ou des reconstructions chirurgicales sont retrouvés comme causes de calculs urinaires.

Des calcifications dans la paroi vésicale consécutive à une radiothérapie ou une infection parasitaire chronique, la schistosomiase, agissent également comme des nidus dans la formation des calculs vésicaux.

Chez notre patient, le bilan tomodensitométrique retrouve un calcul radiodense de 2cm de diamètre. L'importante hypertrophie de la prostate en est vraisemblablement la cause favorisante.

Cas illustratif

Renseigments cliniques

Douleurs abdominales d'origine indéterminée.

Examen radiologique demandé

Examen tomodensitométrique de "débrouillage" avec injection de contraste.

Résultats

Le scanner abdominal montre la présence d'un calcul hyperdense dans la vessie. L'importante hypertrophie de la prostate en est vraisemblablement la cause.

Pour visualiser les images de grandes tailles, cliquer sur la vignette ci-dessous.

  • calcul-vessie-1.0001_fs
  • calcul-vessie-1.0001_fs
    Image 1. Coupe axiale, après injection intra-veineuse de contraste. 1, Acétabulum (côté droit). 2, Vessie. 3, Muscle grand droit de l'abdomen. Flèche, Calcul vésical.
  • calcul-vessie-2.0001_fs
    Image 2. Coupe axiale, après injection intra-veineuse de contraste. 1, Acétabulum (côté droit). 2, Vessie. 3, Prostate. 4, Rectum. 5, Sacrum.
  • calcul-vessie-3.0001_fs
    Image 3. Coupe axiale, après injection intra-veineuse de contraste. 1, Vessie. 2, Prostate. 3, Rectum. 4, Tête fémorale (côté gauche). 5, Grand trochanter.
  • calcul-vessie-4.0001_fs
    Image 4. Reconstruction coronale. 1, Poumon droit. 2, Coeur. 3, Foie. 4, Veine cave inférieure. 5, Rein droit. 6, Crète iliaque. 7, Vessie. 8, Rein gauche.
  • calcul-vessie-5.0001_fs
    Image 5. Reconstruction coronale.
    1, Foie. 2, Rein droit. 3, Crête iliaque. 4, Tête fémorale. 5, Vessie. 6, Prostate. 7, Rein gauche. 8, Rate.
  • calcul-vessie-6.0001_fs
    Image 6. Reconstruction coronale. 1, Poumon droit. 2, Aorte. 3, Foie. 4, Rein droit. 5, Muscle psoas. 6, Crête iliaque. 7, Tête fémorale. 8, Prostate. 9, Rein gauche. 10, Rate. Flèche, Calcul vésical.
  • calcul-vessie-7.0001_fs
    Image 7. Reconstruction sagittale. 1, Coeur. 2, Aorte. 3, Corps vertébral. 4, Vessie. 5, Prostate. 6, Rectum. 7, Sacrum.
  • calcul-vessie-8.0001_fs
    Image 8. Reconstruction sagittale. 1, Coeur. 2, Aorte. 3, Corps vertébral. 4, Vessie. 5, Prostate. 6, Rectum. 7, Sacrum.
  • calcul-vessie-9.0001_fs
    Image 9 de 9. Reconstruction sagittale.
    1, Coeur. 2, Aorte. 3, Corps vertébral. 4, Vessie. 5, Symphyse pubienne. 6, Prostate. 7, Sacrum.