Doppler

L'examen doppler a essentiellement pour but d'étudier la circulation des globules rouges dans les vaisseaux (artères ou veines). Le doppler n'utilise pas les rayons X et, en principe, l'examen Doppler ne nécessite pas d'injection de produit de contraste. Le Doppler est donc une technique d'étude des vaisseaux qui est non-invasive!

Le déroulement d'un examen Doppler est identique à celui d'un examen échographique. D'ailleurs, l'examen échographique et l'examen Doppler s'effectue avec le même appareil.

La préparation pour un examen Doppler varie selon la région étudiée. L'étude des vaisseaux du cou ou des membres ne nécessite pas de préparation spéciale. En général, on requiert une période de jeûne pour un examen doppler des vaisseaux abdominaux.

La formation des images en Doppler comme en échographie repose sur les propriétés des ondes sonores réfléchies par les différentes structures étudiées. Un faisceau d'ondes sonores est émis par une sonde d'échographie. Lorsque le faisceau frappe une structure en mouvement, les ondes sonores réfléchies ont une fréquence différente. Cette fréquence sera augmentée si la structure en mouvement se dirige vers la sonde d'échographie; elle sera diminuée si la structure en mouvement s'éloigne de cette sonde. Les informations recueillies lors d'un examen Doppler sont basées sur les différences de fréquences entre l'onde sonore émise et l'onde sonore réfléchie.

Comme le Doppler est une technique fiable et non-invasive, cet examen se retrouve en première ligne dans les algorithmes décisionnels des pathologies vasculaires.
Les champs d'applications sont vastes:
• Perméabilité des vaisseaux (Thrombose veineuse profonde de la jambe, dissection carotidienne ou vertébrale).
• Présence de sténose (Artères rénales, artères carotides par exemples)
• Vascularisation/rejet d'une greffe (foie, reins par exemple)
• Mise en évidence d'une hypervascularisation (angiogénèse tumorale)

Le doppler permet d'étudier tout aussi bien le flux dans les artères que les veines que ce soit dans l'abdomen, le cou ou les membres. Naturellement, le calibre du vaisseau a une influence sur la fiabilité de l'étude doppler: plus ce calibre est petit, plus l'étude devient compliqué et par conséquent moins fiable. Plus les vaisseaux étudiés sont localisée profondément dans le corps, plus l'étude Doppler peut devenir difficile.

Il existe quelques variantes de la technique doppler qui permettent d'avoir des informations complémentaires ou différentes. Ces variantes sont énumérées ci-dessous.

doppler couleur - rein

Doppler couleur: rein

Doppler pulse: flux arteriel normal au niveau des reins

Doppler pulse: flux artériel normal au niveau des reins

Doppler couleur

La couleur visible à l'intérieur du vaisseau reflète  à la fois la vitesse du sang et sa direction par rapport à la sonde. La couleur indique le sens du flux par rapport à la sonde. Par convention, tout ce qui va vers la sonde d'échographie est colorée en rouge et tout ce qui s'en éloigne est de couleur bleue. Par conséquent, dans des conditions normales, une veine et une artère ayant un trajet parallèle apparaîtront de couleurs différentes. Plus la vitesse est grande, plus les couleurs tirent vers le jaune ou le blanc et la présence d'un flux turbulent provoque l'apparition de zones de couleurs jaunâtres.

Doppler pulsé

Le doppler pulsé permet d'obtenir un graphique décrivant la vitesse/fréquences  en fonction du temps. On peut en tirer des informations comme les index de résistivité, de pulsatilité, les vitesses instantanées,...

La morphologie du flux artériel est caractéristique puisqu'elle varie selon le cycle cardiaque. La morphologie du flux veineux est caractéristique puisqu'elle varie suivant la respiration: augmentation lors d'une inspiration, diminution lors de l'expiration.

Doppler puissance

C'est une technique beaucoup plus sensible que le doppler couleur dans la détection du flux. Elle est basée  sur l'énergie du signal doppler recueilli. Elle est utilisée par exemple pour détecter le flux sanguins dans les petits vaisseaux situés à l'intérieur d'un organe comme par exemple un rein greffé. Cette technique ne donne pas à proprement parler de renseignements sur la direction du flux.