Radiographie (Généralités)

Production de Rayons X

Le rayonnement X est le résultat du bombardement d'une cible métallique par des électrons animés d'une grande vitesse. Cette opération s'effectue dans un tube où une petite zone de la paroi de ce tube n'est pas recouverte par du plomb. C'est par cette ouverture que sort le faisceau de rayons X utile à la formation de l'image.

Radiographie du thorax (face)

Radiographie du thorax (face)

Radiographie: formation de l'image.

Prenons le cas d'une radiographie du thorax chez une personne exempte de toute pathologie. Le patient est placé entre le tube à rayons X et une cassette. La quantité de rayons X qui arrive à la cassette dépendra des tissus traversés. Le faisceau de rayons X subira une atténuation importante lorsqu'il traverse des structures osseuses (couleur blanche sur la radiographie), intermédiaire lorsqu'il traverse des structures musculaires (couleur plus grisâtre sur la radiographie), faible lorsqu'il traverse des poumons car les alvéoles sont remplies d'air (couleur noire sur la radiographie). Comme la source de rayons X et la cassette sont fixes, l'image obtenue est une superposition de l'ensemble des structures thoraciques (os, poumons, muscles). Cette superposition peut masquer des lésions. L'échelle des niveaux de gris et la taille des lésions sont également des facteurs contributifs à un possible défaut de perception des lésions.

Enregistrement de l'image. Radiographie standard - Radiographie digitale.

Une image radiologique peut être:
• fixée au moyen d'un film standard à base d'argent. Ce procédé nécessite un matériel de développement et une chambre noire. Dés que la radiographie a été perdue, il n'y a plus moyen d'en tirer un second exemplaire;
• enregistrée sur un support informatique lorsqu'elle est numérisée car l'information contenue dans l'image radiologique est désormais véhiculée sous forme de chiffres. La manipulation de ces chiffres permet d'observer la région étudiée sous des formes différentes (visualisation uniquement des tissus médiastinaux, de l'os, du parenchyme pulmonaire, etc.). Ces images numériques peuvent être archivées sur des disques durs, disques optiques, CD, DVD, etc. Elles peuvent être transmises à d'autres centres aux moyens de lignes informatiques, ou téléphoniques via un modem. La radiologie numérique est à la base d'applications comme le PACS (archivage d'images) ou la téléradiologie.

Cette numérisation de l'image peut se faire de deux manières:
• via une installation de radiologie standard et l'utilisation de plaques au phosphore. Ces écrans au phosphore sont lus au moyen d'un appareillage spécial qui restitue l'image sous formes de chiffres;
• via une installation comportant des détecteurs spéciaux. Ces détecteurs transforment directement la «quantité de rayons X» reçus en chiffres. L'acquisition numérique est dite «directe».

Quelques mots sur l'histoire de la radiographie

1895 Découverte des rayons X par Röntgen

Les rayons X étaient produits par le tube de Crookes et les images étaient enregistrées sur des plaques photographiques. Les premières applications cliniques ou médico-légales apparaissent dans l'année qui suit.

1910 Suite à de nombreux décès de médecins, le danger des rayons X vient d'être compris et les premières mesures de radioprotection sont mises en places.

1913 Tube de Coolidge. Les premiers tubes à rayons X contenaient du gaz. Les électrons produits par la cathode interagissaient avec ces molécules de gaz et l'énergie du rayonnement X produit était disparate. Ce nouveau tube introduit un nouveau design et surtout le vide à l'intérieur de ce tube.

1915 Table de Potter/Bucky. Supprime le rayonnement diffusé et améliore ainsi la qualité de l'image.

1918 Introduction des films par Eastman

1921 Tomographie conventionnelle par Ziedes de Plantes. C'est une technique qui permet de ne visualiser qu'une section du corps. Si les superpositions des différentes structures sont évitées, l'image obtenue n'utilise que le contraste naturel des tissus.

1950 Amplificateur de brillance. Permet une irradiation moindre lors de l'utilisation de la radioscopie.

Liste des techniques utilisées en radiologie utilisant des rayons X


Radiographie standard (thorax, squelette, etc.)
Mammographie
Transit
Lavement
Entéroclyse
Péritonéographie
Urographie intraveineuse
Arthrographie
Artériographie
Scanner (tomodensitométrie)