Cholangio-IRM / Bili-IRM (cholangiographie par résonance magnétique)

But / Généralités

La cholangio-IRM est un examen dédié à l'étude des voies biliaires. Il permet de mettre en évidence des "malformations"/variantes anatomiques des voies biliaires. La présence de calculs ou de tumeurs dans les voies biliaires peut aussi être détectée par cette méthode. L'IRM permet également de juger de la présence d'anomalies extrabiliaires, c'est-à-dire situées dans d'autres organes.

La cholangio-IRM ne requiert pas d'injection de produit de contraste. Cet examen n'est pas douloureux et ne nécessite pas d'analgésie profonde/d'anesthésie. C'est donc une technique non invasive.

La cholangio-IRM fournit une imagerie d'une résolution un peu inférieure à celle de la cholangiographie rétrograde par voie endoscopique ou de la cholangiographie percutanée. L'échoendosencopie est supérieure à la cholangio-IRM dans la détection des micro-calculs. La cholangiographie rétrograde par voie endoscopique (ERCP) et la cholangiographie percutanée sont des techniques qui permettent d'effectuer des gestes thérapeutiques. L'échoendoscopie, la cholangiographie rétrograde par endoscopie (ERCP) et la cholangiographie percutanée nécessitent une analgésie profonde/une anesthésie: ce sont des examens invasifs.

Lorsqu'il s'agit de faire seulement du diagnostic, l'IRM est généralement utilisée en première intention. Les informations obtenues lors de cet examen permettent de s'orienter dans la stratégie diagnostique ou thérapeutique.

Technique

Comme son nom le laisse supposer, cet examen n'utilise ni les rayons X ni les produits de contraste iodé. L'effet "cholangiographique" résulte de l'utilisation d'une séquence IRM pondérée en T2 qui rend fortement hyperintense (brillant) les liquides et assombrit (rend hypointense) les tissus de voisinage. Tous les liquides sont rendus brillants, ce qui inclut le liquide céphalorachidien ou les liquides/sécrétions dans le duodénum.
Il peut exister des difficultés d'interprétation au niveau de la partie distale du cholédoque de sorte que l'on utilise parfois un produit de contraste oral pour supprimer le signal provenant du duodénum ou que l'on stimule la sécrétion de bile par de la sécrétine. Cette méthode de cholangiographie par résonance magnétique ne nécessite pas d'injection intraveineuse de produit de contraste.

Note:
Pour être complet, il faut signaler qu'on trouve mention dans la littérature radiologique de cholangiographie par IRM utilisant des produits de contraste. Le mangafodipir est une molécule captée par les hépatocytes et excrétée dans les voies biliaires. La séquence utilisée pour produire l'effet cholangiographique est cette fois-ci une séquence pondérée en T1. Ce produit de contraste est utilisé dans des situations très spécifiques : cartographie chez des donneurs de foie ou recherche de fuite après intervention sur le système biliaire.

Illustrations

Image 1, Cholangio-IRM (Bili-IRM)
1, vésicule biliaire 2, voie biliaire intra-hépatique 3, cholédoque (dilaté)

cholangioIRM - radiaire - Image 1
  • Image 1, Cholangio-IRM (Bili-IRM)
    1, vésicule biliaire 2, voie biliaire intra-hépatique 3, cholédoque (dilaté)

  • Image 2, Cholangio-IRM (Bili-IRM)
    1, vésicule biliaire 2, voie biliaire intra-hépatique 3, cholédoque (dilaté) 4, calcul cholédocien

  • Image 3 de 3. Cholangio-IRM (Bili-IRM)
    1, vésicule biliaire 2, voie biliaire intra-hépatique 3, cholédoque (dilaté) 4, calcul cholédocien 5, duodénum

Bibliographie :

• Barish MA, Yucel EK, Ferrucci JT. Magnetic resonance cholangiopancreatography. N Engl J Med. 1999 Jul 22;341(4):258-64.
• Sodickson A, Mortele KJ, Barish MA, Zou KH, Thibodeau S, Tempany CM. Three-dimensional fast-recovery fast spin-echo MRCP: comparison with two-dimensional single-shot fast spin-echo techniques. Radiology. 2006 Feb;238(2):549-59.
• Akisik MF, Sandrasegaran K, Aisen AA, Maglinte DD, Sherman S, Lehman GA. Dynamic secretin-enhanced MR cholangiopancreatography. Radiographics. 2006 May-Jun;26(3):665-77.
• Silva AC, Friese JL, Hara AK, Liu PT. MR cholangiopancreatography: improved ductal distention with intravenous morphine administration. Radiographics. 2004 May-Jun;24(3):677-87.
• Vitellas KM, El-Dieb A, Vaswani KK, Bennett WF, Fromkes J, Ellison C, Bova JG. Using contrast-enhanced MR cholangiography with IV mangafodipir trisodium (Teslascan) to evaluate bile duct leaks after cholecystectomy: a prospective study of 11 patients. AJR Am J Roentgenol. 2002 Aug;179(2):409-16.
• Park MS, Kim KW, Yu JS, Kim MJ, Kim KW, Lim JS, Cho ES, Yoon DS, Kim TK, Lee SI, Lee JD, Lee WJ, Ha HK, Lee JT, Yoo HS. Early biliary complications of laparoscopic cholecystectomy: evaluation on T2-weighted MR cholangiography in conjunction with mangafodipir trisodium-enhanced 3D T1-weighted MR cholangiography.AJR Am J Roentgenol. 2004 Dec;183(6):1559-66.
• Ryeom HK, Choe BH, Kim JY, Kwon S, Ko CW, Kim HM, Lee SB, Kang DS. Biliary atresia: feasibility of mangafodipir trisodium-enhanced MR cholangiography for evaluation. Radiology. 2005 Apr;235(1):250-8.
• Lee VS, Krinsky GA, Nazzaro CA, Chang JS, Babb JS, Lin JC, Morgan GR, Teperman LW. Defining intrahepatic biliary anatomy in living liver transplant donor candidates at mangafodipir trisodium-enhanced MR cholangiography versus conventional T2-weighted MR cholangiography. Radiology. 2004 Dec;233(3):659-66.
• Hoeffel C, Azizi L, Lewin M, Laurent V, Aubé C, Arrivé L, Tubiana JM. Normal and pathologic features of the postoperative biliary tract at 3D MR cholangiopancreatography and MR imaging. Radiographics. 2006 Nov-Dec;26(6):1603-20.