Pneumopéritoine (radiographie)

La présence, dans la cavité péritonéale, d'air libre est appelée pneumopéritoine.

Les radiographies, centrées sur les coupoles diaphragmatiques, en position debout, permettent de détecter un pneumopéritoine. L'air libre intrapéritonéal monte et s'accumule sous les coupoles diaphragmatiques. Le faisceau de rayons X touche tangentiellement les hémidiaphragmes à leurs points le plus haut. Le pneumopéritoine est alors visible comme un croissant d'air placé directement sous les coupoles diaphragmatiques. Le cliché, debout, centré sur les coupoles diaphragmatiques est le moyen le plus rapide et le plus facile pour démontrer un pneumopéritoine. Lorsque le scanner n'est pas disponible ou que les temps d'attente pour l'obtenir sont longs en raison d'une forte affluence («embouteillage»), c'est l'examen a demandé en priorité!

Un pneumopéritoine peut être recherché par un cliché effectué en décubitus latéral gauche, rayon horizontal. L'air libre s'accumule entre le foie et la paroi abdominale. Ce type de cliché est utilisé lorsque le patient ne peut rester debout. Le patient doit rester plusieurs minutes sur le côté avant de réaliser le cliché afin de laisser le temps à l'air libre de monter vers la paroi abdominale.

La présence d'air libre est beaucoup plus difficile à détecter sur une radiographie de l'abdomen couché. Le signe de la double paroi intestinale (ou signe de rigler), la présence d'air dans le Morison ou la visualisation des ligaments péritonéaux (falciforme par exemple) sont des arguments en faveur d'un pneumopéritoine.

Illustration

Renseignements cliniques : Douleurs abdominales aigues. Pas de fièvre. A eu une intervention sur l'estomac il y a quelques années.

radio du thorax montrant un pneumothorax

1, Coupole diaphragmatique droite. 2, Arc costal droit. 3, Poumon gauche. 4, Abdomen. Flèches, croissant gazeux.

Cette radiographie effectuée debout montre des croissants gazeux sous la coupole diaphragmatique droite et la coupole diaphragmatique gauche: la présence d'un pneumopéritoine est donc démontrée!

Quelques causes de pneumopéritoine

• Perforation du tube digestif (ulcère bénin, néoplasie, diverticulose jéjunale, diverticulite sigmoïdienne, corps étranger)
• Etat après chirurgie, fuite anastomotique, ponction péritonéale, endoscopie, biopsie, effraction de la paroi adominale
• Voie génitale féminine
• Stéroïdes
• Pneumothorax.