Adénocarcinome du pancréas

Généralités

Ce type de cancer du pancréas est le plus fréquent. Il se développe généralement à partir des cellules recouvrant les canaux pancréatiques ("pancréas exocrine"). Il rend compte pour 90% des tumeurs trouvés dans le pancréas.

60% des tumeurs du pancréas sont situés dans la tête, 15% dans le corps et 5% dans la queue.

La tête du pancréas est parcourue par le cholédoque, de sorte qu'une tumeur localisée dans cette région va comprimer assez rapidement le cholédoque et provoquer l'apparition d'une jaunisse. Au niveau du corps et de la queue du pancréas, l'adénocarcinome du pancréas peut atteindre une grande taille avant qu'il ne soit symptomatique.

Une particularité de cette tumeur est qu'elle infiltre le tissu et, en particulier, les vaisseaux de son voisinage (artère et veine mésentérique supérieure, veine porte). Cette infiltration des parois vasculaires par la tumeur peut parfois empêcher sa résection par le chirurgien. Une extension tumorale aux ganglions de voisinage est fréquente. Par la circulation sanguine, les tumeurs du pancréas peuvent se localiser secondairement au foie et aux poumons.

Clinique

Le cancer du pancréas se manifeste le plus souvent par des symptômes généraux comme l'anorexie, la perte de poids ou des douleurs abdominales. Lorsque la tumeur est située dans la tête du pancréas, elle peut comprimer les voies biliaires. Dés lors, une jaunisse sans douleur et sans prurit (démangeaison) associé peut se développer .

Laboratoire

Jusqu'à présent, on n'a pas trouvé de marqueurs tumoraux qui permettraient de faire du dépistage. Le CEA et le CA19-19 sont des marqueurs tumoraux pouvant être élevés pour ce type de cancer, mais ils ne sont pas spécifiques pour le cancer du pancréas.

Galerie d'images

Image 1. Scanner abdominal, coupe axiale après injection i.v. de contraste.
1, Foie. 2, Voie biliaire dilatée. 3 Veine porte. 4 Rate. 5 Atrophie de la queue du pancréas avec dilatation du canal de Wirsung.

Adénocarcinome du pancréas (scanner) - Image 1
  • Image 1. Scanner abdominal, coupe axiale après injection i.v. de contraste.
    1, Foie. 2, Voie biliaire dilatée. 3 Veine porte. 4 Rate. 5 Atrophie de la queue du pancréas avec dilatation du canal de Wirsung.

  • Image 2. Scanner abdominal, coupe axiale après injection i.v. de contraste.
    1, Foie. 2, Cholédoque. 3 Veine porte. 4 Rein gauche. 5 Rate. 6 Atrophie de la queue du pancréas avec dilatation du canal de Wirsung.

  • Image 3. Scanner abdominal, coupe axiale après injection i.v. de contraste.
    1, Vésicule biliaire. 2, Foie. 3 Rein droit. 4 Rein gauche. 5 Rate. Flèche Tumeur de la tête du pancréas.

  • Image 4 de 4. Scanner abdominal, coupe axiale après injection i.v. de contraste.
    1, Vésicule biliaire. 2, Foie. 3 Rein droit. 4 Collatérale veineuse (obstruction confluens porte). 5 Rein gauche.

Imagerie

L'imagerie est utilisée pour:
• détecter les tumeurs du pancréas. Cette détection peut parfois être difficile dans un terrain de pancréatite chronique.
• effectuer un bilan d'extension (c'est-à-dire déterminer la taille de la tumeur et rechercher d'éventuelles localisations secondaires). Ce bilan d'extension va permettre de choisir et de planifier la meilleure thérapie possible.
• suivre la réponse au traitement. Le choix de la (ou des ) modalité(s) d'imagerie et de son calendrier dépend des protocoles thérapeutiques utilisés.

Les trois modalités d'imageries non-invasives que sont l'échographie, la tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique (IRM) permettent de découvrir une tumeur du pancréas. La tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique (IRM) permettent d'effectuer un bilan d'extension de la tumeur.
échographie:
Le plus souvent, l'adénocarcinome du pancréas est visualisé comme une masse hypoéchogène (c'est-à-dire une masse de couleur sombre).
Tomodensitométrie:
Le scanner est la technique de choix pour effectuer le bilan d'extension d'une tumeur du pancréas. La tumeur apparaît généralement comme une masse hypodense sur les coupes après injection intraveineuse de contraste. La mise en évidence de toutes petites tumeurs du pancréas ne déformant pas les contours de la glande pancréatique est parfois difficile. Le scanner permet de détecter les métastases à distances ou de repérer les adénopathies au voisinage du pancréas. L'impossibilité d'effectuer une chirurgie dépend du degré d'envahissement des vaisseaux se trouvant au voisinage du pancréas (veine porte, artère et veine mésentérique supérieure). Cet envahissement des vaisseaux se manifeste par une sténose et un engainement du vaisseau sur plus de 50% de sa circonférence.
Imagerie par résonance magnétique (IRM): La tumeur se manifeste comme une masse hypointense en T1 fat-sat après injection de contraste. Son apparence est variable en pondération T2. La cholangio-IRM permet de démontrer le niveau d'une éventuelle obstruction du cholédoque. L'IRM a une meilleure résolution de contraste que la tomodensitométrie, mais sa résolution spatiale est inférieure. Il n'y a pas d'étude comparative entre l'imagerie par résonance magnétique (IRM) et le scanner multibarrette qui montre un gain dans l'utilisation de la résonance magnétique pour détecter les néoplasies pancréatiques. L'IRM est une alternative pour les patients allergiques aux produits de contraste iodés.

Bibliographie:

• Brennan DD, Zamboni GA, Raptopoulos VD, Kruskal JB. Comprehensive preoperative assessment of pancreatic adenocarcinoma with 64-section volumetric CT. Radiographics. 2007 Nov-Dec;27(6):1653-66.
• Ichikawa T, Erturk SM, Sou H, Nakajima H, Tsukamoto T, Motosugi U, Araki T. MDCT of pancreatic adenocarcinoma: optimal imaging phases and multiplanar reformatted imaging. AJR Am J Roentgenol. 2006 Dec;187(6):1513-20.
• Schueller G, Schima W, Schueller-Weidekamm C, Weber M, Stift A, Gnant M, Prokesch R. Multidetector CT of pancreas: effects of contrast material flow rate and individualized scan delay on enhancement of pancreas and tumor contrast. Radiology. 2006 Nov;241(2):441-8.
• Johnson PT, Fishman EK. IV contrast selection for MDCT: current thoughts and practice. AJR Am J Roentgenol. 2006 Feb;186(2):406-15.
• Birchard KR, Semelka RC, Hyslop WB, Brown A, Armao D, Firat Z, Vaidean G. Suspected pancreatic cancer: evaluation by dynamic gadolinium-enhanced 3D gradient-echo MRI. AJR Am J Roentgenol. 2005 Sep;185(3):700-3.
• Imbriaco M, Megibow AJ, Ragozzino A, Liuzzi R, Mainenti P, Bortone S, Camera L, Salvatore M. Value of the single-phase technique in MDCT assessment of pancreatic tumors. AJR Am J Roentgenol. 2005 Apr;184(4):1111-7. Comment in: AJR Am J Roentgenol. 2006 Jan;186(1):266-7; author reply 267.
• Bronstein YL, Loyer EM, Kaur H, Choi H, David C, DuBrow RA, Broemeling LD, Cleary KR, Charnsangavej C. Detection of small pancreatic tumors with multiphasic helical CT. AJR Am J Roentgenol. 2004 Mar;182(3):619-23.
• Roche CJ, Hughes ML, Garvey CJ, Campbell F, White DA, Jones L, Neoptolemos JP. CT and pathologic assessment of prospective nodal staging in patients with ductal adenocarcinoma of the head of the pancreas. AJR Am J Roentgenol. 2003 Feb;180(2):475-80.
• Fletcher JG, Wiersema MJ, Farrell MA, Fidler JL, Burgart LJ, Koyama T, Johnson CD, Stephens DH, Ward EM, Harmsen WS. Pancreatic malignancy: value of arterial, pancreatic, and hepatic phase imaging with multi-detector row CT. Radiology. 2003 Oct;229(1):81-90.
• Tamm EP, Silverman PM, Charnsangavej C, Evans DB. Diagnosis, staging, and surveillance of pancreatic cancer. AJR Am J Roentgenol. 2003 May;180(5):1311-23.
• Prokesch RW, Chow LC, Beaulieu CF, Nino-Murcia M, Mindelzun RE, Bammer R, Huang J, Jeffrey RB Jr. Local staging of pancreatic carcinoma with multi-detector row CT: use of curved planar reformations initial experience. Radiology. 2002 Dec;225(3):759-65.
• Prokesch RW, Chow LC, Beaulieu CF, Bammer R, Jeffrey RB Jr. Isoattenuating pancreatic adenocarcinoma at multi-detector row CT: secondary signs. Radiology. 2002 Sep;224(3):764-8.
• Lopez Hänninen E, Amthauer H, Hosten N, Ricke J, Böhmig M, Langrehr J, Hintze R, Neuhaus P, Wiedenmann B, Rosewicz S, Felix R. Prospective evaluation of pancreatic tumors: accuracy of MR imaging with MR cholangiopancreatography and MR angiography. Radiology. 2002 Jul;224(1):34-41.
• Valls C, Andía E, Sanchez A, Fabregat J, Pozuelo O, Quintero JC, Serrano T, Garcia-Borobia F, Jorba R. Dual-phase helical CT of pancreatic adenocarcinoma: assessment of resectability before surgery. AJR Am J Roentgenol. 2002 Apr;178(4):821-6.
• KM Horton and EK Fishman. Multidetector CT Angiography of Pancreatic Carcinoma. Part I, Evaluation of Arterial Involvement. AJR Am J Roentgenol. 2002 Apr;178(4):827-31.
• KM Horton and EK Fishman. Multidetector CT Angiography of Pancreatic Carcinoma. Part 2, Evaluation of Venous Involvement . AJR Am J Roentgenol. 2002 Apr;178(4):833-6.
• Kim T, Murakami T, Takamura M, Hori M, Takahashi S, Nakamori S, Sakon M, Tanji Y, Wakasa K, Nakamura H. Pancreatic mass due to chronic pancreatitis: correlation of CT and MR imaging features with pathologic findings. AJR Am J Roentgenol. 2001 Aug;177(2):367-71.
• Johnson PT, Outwater EK. Pancreatic carcinoma versus chronic pancreatitis: dynamic MR imaging. Radiology. 1999 Jul;212(1):213-8.