Imagerie par résonance magnétique (IRM) du coude

Indications

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est l'examen de référence pour les lésions des tissus mous du coude:
• Inflammation des tendons (épicondylite médial, latéral).
• Rupture des tendons / lésions musculaires (muscle biceps, triceps)
• Neuropathies du nerf médian, ulnaire, radial (conséquences de la dénervation)

L'IRM a de bonnes performances pour les lésions osseuses traumatiques, mais elle est en concurrence avec la tomodensitométrie pour cette indication.

Limitations

Si l'IRM a une haute sensibilité de contraste des tissus mous, son pouvoir de résolution spatiale est inférieure à celui de la tomodensitométrie. Peut-être, pour la recherche de subtiles érosions osseuses, L'IRM est-elle inférieure à la tomodensitométrie?
En résonance magnétique, pour une interprétation correcte, il est nécessaire d'avoir une imagerie exempte/ou avec peu d'artéfacts cinétiques (flou des images provoqué par des mouvements) de sorte que l'IRM est difficile/impossible à effectuer chez des patients inconscients ou peu compliants.
L'examen se fait dans un environnement baignant dans un champ magnétique, ce qui exclut tout les patients porteurs de clips ferromagnétique et autres stimulateurs.

Déroulement de l'examen

L'examen comporte une série T2 saturation de graisse pour chaque plan de l'espace, ainsi qu'une série coronale pondérée en T1. L'injection intraveineuse de contraste n'est pas effectuée de routine. Au total, l'examen standard comporte quatre séries et dure environ 20 minutes (temps d'installation non compris).

Illustrations

Indication de l'IRM: Bilan d'une épicondylite chez un sportif de haut niveau.
L'épicondylite est une inflammation du tendon commun des muscles extenseurs du coude. Une inflammation "chronique" peut conduire à un processus de cicatrisation pathologique, à une faiblesse du tissu tendineux, voire à une rupture du tendon.
La rupture du tendon commun des extenseurs ou son inflammation peut être détectée par l'IRM.

a
coude-axial-01_fs
  • IRM du coude, T2FATSAT, coupe coronale. Image 1.1, Tête radiale. 2, Ulna. 3, Humérus. Flèche, Epaississement et anomalie de signal sous forme de signal intermédiaire du tendon commun des extenseurs.
  • IRM du coude, T2FATSAT, coupe coronale. Image 2.1, Tête radiale. 2, Ulna (cubitus). 3, Epicondyle médiale (Humérus). Flèche, Rupture partielle du tendon commun des extenseurs.
  • IRM du coude, T2FATSAT, coupe coronale. Image 3.1, Tête radiale. 2, Ulna (cubitus). 3, Capitulum (Humérus). 4, Trochlée (Humérus). 5, Trochlée (Humérus). Flèche, Rupture partielle du tendon commun des extenseurs.
  • IRM du coude, T2FATSAT, coupe coronale. Image 4.1, Tête du radius. 2, Ulna (cubitus). 3, Capitulum (Humérus). 4, Trochlée (Humérus). Flèche, Epaississement et anomalie de signal sous forme de signal intermédiaire du tendon extenseur commun.

Bibliographie

• Bunnell DH, Fisher DA, Bassett LW, Gold RH, Ellman H. Elbow joint: normal anatomy on MR images. Radiology. 1987 Nov;165(2):527-31.
• DW Stoller, P Tirman, M Bredella.Diagnostic Imaging: Orthopaedics. 1st ed. Salt Lake City.
Amirsys. 2004.
• A Greenspan. Orthopedic Imaging: A Practical Approach. 4th ed. Philadelphia.
Lippincott Williams. 2004
• D Resnick. Bone and Joint Imaging. 2nd ed. W.B. Saunders Company. 1996.