Radiographie de la main: indications et limitations.

Cette page décrit les structures osseuses visibles sur une radiographie de la main.

Les radiographies du poignet/ de la main constituent un des éléments clés dans la recherche des pathologies osseuses de cette région : lésions traumatiques (fracture, luxation), pseudarthrose, lésions dégénératives (arthrose), rhumatismes inflammatoires, etc. Les radiographies sont également utiles dans la recherche de corps étrangers radio-opaques ou de calcifications des tissus mous.

Dans les bilans de rhumatismes inflammatoires, les deux mains/poignets sont étudiés sur le même cliché. Celui-ci permet de rechercher des zones de déminéralisation osseuse, des érosions, ou des signes de destructions articulaires. Parce que les deux mains sont visibles sur la même radiographie, il est facile de se rendre compte de la répartition des lésions : atteinte symétrique des deux mains ? Lésions osseuses digitales de localisation proximale ou distale? Ce type de renseignements est utile pour déterminer le type de rhumatisme inflammatoire.

La recherche de fracture d’un os du carpe peut s’avérer beaucoup plus compliquer et peut nécessiter, pour le scaphoïde, jusqu’à quatre incidences supplémentaires. Certaines études ont montrés que plus de 30% des fractures des os du poignet n’étaient pas visibles initialement sur les radiographies standard. Ces chiffres s’expliquent par la structure tridimensionnelle des os du carpe et par leurs relations entre eux (chevauchement). En cas de doute clinique, les investigations sont poursuivies par un scanner ou une IRM.

Les pathologies impliquant les tissus mous comme les tendons, les ligaments, le cartilage ou les muscles ne sont pas visibles sur une simple radiographie du poignet et nécessite d’autres examens (échographie, imagerie par résonance magnétique).

Radiographie de la main, face


Radiographie de la main / poignet (face)

Flèche, Pas de problème pour voir cette fracture du scaphoïde.