Absence de l'arc postérieur de l'Atlas (C1) avec tubercule postérieur persistant.

Renseignements cliniques: Jeune Homme de 25 ans. Chute à cheval. Suspicion de fracture de la colonne cervicale.
Examens radiologiques: Radiographies standards et scanner du rachis cervical avec reconstructions coronales, sagittales et tridimensionnelles.
Le scanner ne montre pas de fracture ni d'hématome. Par contre, il met en évidence une agénésie partielle de l'arc postérieur de l'Atlas (C1).

Image 1. Scanner du rachis cervical. Reconstruction tridimensionnelle. Face.
1, Arc antérieur de l'atlas (C1). 2, Base de l'apophyse odontoïde (C2). 3, 1er arc costal.

Aplasie partielle de l'arc postérieur de l'Atlas (C1). Image 1
  • Image 1. Scanner du rachis cervical. Reconstruction tridimensionnelle. Face.
    1, Arc antérieur de l'atlas (C1). 2, Base de l'apophyse odontoïde (C2). 3, 1er arc costal.

  • Image 2. Scanner du rachis cervical. Reconstruction tridimensionnelle. Oblique.
    1, Dent de l'Axis. 2, 1er arc costal. Flèche, Tubercule postérieur de C1 (atlas).

  • Image 3. Scanner du rachis cervical. Reconstruction tridimensionnelle. Profil.
    1, Arc postérieur de C2. 2, Apophyse épineuse de C4. 3, Apophyse épineuse de C7. 4, Apophyse épineuse de TH1. Flèche, Tubercule postérieur de C1.

  • Image 4. Scanner du rachis cervical. Reconstruction coronale.
    1, Masse latérale de C1 (atlas). 2, Dent de l'Axis (C2).

  • Image 5. Scanner du rachis cervical. Reconstruction sagittale.
    1, Arc antérieur de C1 (atlas). 2, Arc antérieur de C2. Double flèche, Canal rachidien.

  • Image 6. Scanner du rachis cervical. Reconstruction sagittale.
    1, Arc antérieur de C1. 2, Dens de l'Axis (C2). Flèche, Tubercule postérieur de C1 (Atlas).

  • Image 7. Scanner du rachis cervical. Coupe axiale au niveau de C1.1, Arc antérieur de l'atlas (C1). 2, Dent de l'Axis (C2). Flèche, Persistance du tubercule postérieur.

  • Image 8. Scanner du rachis cervical. Coupe axiale au niveau de C1.1, Arc antérieur de C1. 2, Dent de l'Axis (C2). 3, Foramen transverse. Flèche, Persistance du tubercule postérieur.

  • Image 9 de 9. Scanner du rachis cervical. Coupe axiale au niveau de C2.1, Corps de l'axis. 2, Pédicule. 3, Apophyse épineuse bifide.

Il existe des malformations rares (ou plutôt des variantes de la norme ) de la première vertèbre cervicale, l'atlas (C1). Durant la vie courante, ces anomalies sont asymptomatiques et, très souvent, leurs découvertes surviennent lors d'investigations radiologiques effectuées pour bilanter un traumatisme. Ces vertèbres malformées peuvent ressembler à des vertèbres fracturées et occasionner des difficultés diagnostiques lors d'un traumatisme.

Il y a trois centres d'ossifications de C1: l'un antérieur chargé de former l'arc antérieur; les 2 autres forment les masses latérales et l'arc postérieur par chondrogénése. Une perturbation de ce processus pourrait expliquer la survenue des malformations.

Classification des anomalies congénitales de l'arc postérieur de l'Atlas selon Curriano
Dénomination Malformation correspondante
A Défaut de fusion au niveau de la ligne médiane des deux hémi-arcs
B Défaut unilatéral
C Défauts bilatéraux
D Absence de l'arc postérieur, avec persistance du tubercule postérieur
E absence de la totalité de l'arc postérieur (inclus le tubercule)

La littérature est assez discordante sur l'importance que l'on doit accorder à ces variantes de la norme: il existe des rapports isolés reliant certaines de ces malformations à des troubles neurologiques et l'absence d'arc postérieur y est décrite comme source d'instabilité atlantoaxial. En particulier, Sharma et al suggère que la présence d'un tubercule postérieur isolé devrait être considérée comme une source de morbidité neurologique et non comme une variante de la norme «bénigne». Il n'y a pas d'article «étoffé» se prononçant sur la nécessité de prendre ou non des mesures préventives: est-ce que ces anomalies de l'arc postérieur de l'Atlas constituent une contre-indication à pratiquer certains types de sport?

Bibliographie

• Sagiuchi T, Tachibana S, Sato K, Shimizu S, Kobayashi I, Oka H, Fujii K, Kan S.Lhermitte sign during yawning associated with congenital partial aplasia of the posterior arch of the atlas. AJNR Am J Neuroradiol. 2006 Feb;27(2):258-60.
• Sharma A, Gaikwad SB, Deol PS, Mishra NK, Kale SS. Partial aplasia of the posterior arch of the atlas with an isolated posterior arch remnant: findings in three cases. AJNR Am J Neuroradiol. 2000 Jun-Jul;21(6):1167-71.
• O'Sullivan AW, Manus FMc. Occult congenital anomaly of the atlas presenting in the setting of acute trauma. Emerg Med J 2004;21:639-640
• Torreman M, Verhagen ITHJ, Sluzewski M, et al. Recurrent transient quadriparesis after minor cervical trauma associated with bilateral partial agenesis of the posterior arch of the atlas. J Neurosurg 1996;84:663-65,
• Curriano G, Rollings N, Diehl JT. Congenital defects of the posterior arch of the atlas: a report of seven cases including an affected mother and son. AJNR Am J Neuroradiol 1994;15:249-254.
• Dorne HL, Just N, Lander PH. CT recognition of anomalies of the posterior arch of the atlas vertebra: differentiation from fractures. AJNR Am J Neuroradiol 1986;7:176-177
• Gehweiler JA, Daffner RH, Roberts L Jr. Malformation of the atlas simulating the Jefferson fracture. AJR Am J Roentgenol 1983;140:1083-1086.
• Schulze PJ, Buurman R. Absence of the posterior arch of the atlas. AJR Am J Roentgenol. 1980 Jan;134(1):178-80.
• Logan WW, Stuart ID. Absent posterior arch of the atlas. AJR Am J Roentgenol 1973;118:431-434.
• Dalinka MK, Rosenbaum AE, Van Houten F. Congenital absence of the posterior arch of atlas. Radiology 1972;103:581-583
• Richardson EG, Boone SC, Reid RL. Intermittent quadriparesis associated with a congenital anomaly of the posterior arch of the atlas. Case report. J Bone Joint Surg Am. 1975 Sep;57(6):853-4.