Cancers de l'endomètre

La plupart des tumeurs de l’endomètre apparaissent chez les femmes ménopausées. L’âge médian de découverte se situe aux alentours de 70 ans.

La tumeur se manifeste par des saignements. Chez la femme préménopausée, ce sont des saignements entre les cycles normaux qui attirent l’attention.

Le diagnostic est établi par une biopsie de l’endomètre. Le type histologique le plus fréquemment rencontré dans ces cancers utérins est l’adénocarcinome.

Le système généralement utilisé pour planifier la thérapie est la classification FIGO (International Federation of Gynecology and Obstetrics). Le protocole thérapeutique est établi en fonction de paramètres histologiques (donnés par la biopsie), la profondeur de l'invasion du myomètre et le stade de la maladie au moment de sa découverte.

Stade Description
IA tumeur confinée à l'utérus, invasion de la moitié interne de l'épaisseur du myomètre
IB tumeur confinée à l'utérus, invasion de la moitié externe de l'épaisseur du myomètre
II invasion du col de l'utérus
IIIA invasion tumorale de la séreuse ou des annexes
IIIB envahissement vaginal ou paramètrial
IIIC1 atteinte des ganglions du pelvis
IIIC2 atteinte des ganglions paraaortiques
IVA Invasion tumorale de la vessie ou de la muqueuse intestinale
IVB Métastases à distances ou atteinte ganglionnaire inguinale

L'imagerie par résonance magnétique est l'examen radiologique de choix dans l'évaluation des cancers de l'endomètre car elle permet de connaître, avec une grande exactitude, la profondeur de l'invasion du myomètre. En outre, cette technique permet de juger de la présence d'adénopathies pelviennes ou para-aortiques.

Par rapport au myomètre normal, la tumeur est:
• hypo- ou iso-intense en T1
• de signal intermédiaire en T2
• hypointense en T1 fatsat après gadoloinium (séquence dynamique).

Protocole IRM

Le protocole comprend souvent:
• une séquence T2 dans les 3 plans de l'espace (les plans d'imagerie sont perpendiculaires à la cavité utérine)
• une séquence T2 «rapide» depuis les crêtes iliaque jusqu'au foie (recherche d'adénopathie)
• une séquence de diffusion
• une séquence dynamique après gadolinium

Cas illustratif

Renseignements cliniques : Femme de 80 ans, métrorragie. Découverte d'un adénocarcinome de l'endomètre. IRM du pelvis demandé pour planifier la thérapeutique.

Pour visualiser les images de plus grandes tailles, cliquer sur la vignette ci-dessous.

  • Cancer de l'endomètre. Image 0.
  • Cancer de l'endomètre. Image 1
    Image 1. IRM du pelvis, coupe sagittale, pondération T2. 1, Vessie. 2, Vagin. 3, Rectum. T, Tumeur de l'endomètre. Flèche, Absence de plan de clivage avec la vessie.
  • Cancer de l'endomètre. Image 2
    Image 2. IRM du pelvis, coupe coronale, pondération T2. 1, Crête iliaque. 2, Rectum. 3, Vagin. T, Tumeur de l'endomètre.
  • Cancer de l'endomètre. Image 3
    Image 3. IRM de l'abdomen, coupe axiale, pondération T2. Ces coupes ont pour but de rechercher d'éventuels adénopaties para-aortiques.1, Veine cave inférieure. 2, Aorte. 3, Rein (côté gauche). 4, Rein (côté droit).
  • Cancer de l'endomètre. Image 4
    Image 4. IRM du pelvis, coupe axiale, T1FATSAT après gadolinium (séquence dynamique). 1, Annexe droite. 2, Vessie. 3, Aile iliaque (côté gauche). T, Tumeur de l'endomètre.
  • Cancer de l'endomètre. Image 5
    Image 5. IRM du pelvis, séquence de diffusion. 1, Vessie. 2, Annexe droite. T, Tumeur de l'endomètre.
  • Cancer de l'endomètre. Image 6
    Image 6 de 6. IRM du pelvis, coupe axiale pondération T2. 1, Annexe droite. 2, Vessie. 3, Aile iliaque (côté gauche).T, Tumeur de l'endomètre.

L'IRM montre une volumineuse masse tumorale qui déforme la cavité utérine et envahit la paroi vésicale: stade IVA.

Bibliographie:

• Beddy P, Moyle P, Kataoka M, Yamamoto AK, Joubert I, Lomas D, Crawford R, Sala E. Evaluation of depth of myometrial invasion and overall staging in endometrial cancer: comparison of diffusion-weighted and dynamic contrast-enhanced MR imaging. Radiology. 2012 Feb;262(2):530-7. Epub 2011 Nov 23.
• Beddy P, O'Neill AC, Yamamoto AK, Addley HC, Reinhold C, Sala E. FIGO staging system for endometrial cancer: added benefits of MR imaging. Radiographics. 2012 Jan-Feb;32(1):241-54.
• Rechichi G, Galimberti S, Signorelli M, Franzesi CT, Perego P, Valsecchi MG, Sironi S. Endometrial cancer: correlation of apparent diffusion coefficient with tumor grade, depth of myometrial invasion, and presence of lymph node metastases. AJR Am J Roentgenol. 2011 Jul;197(1):256-62.
• Lin G, Ng KK, Chang CJ, Wang JJ, Ho KC, Yen TC, Wu TI, Wang CC, Chen YR, Huang YT, Ng SH, Jung SM, Chang TC, Lai CH. Myometrial invasion in endometrial cancer: diagnostic accuracy of diffusion-weighted 3.0-T MR imaging--initial experience. Radiology. 2009 Mar;250(3):784-92.
• Utsunomiya D, Notsute S, Hayashida Y, Lwakatare F, Katabuchi H, Okamura H, Awai K, Yamashita Y. Endometrial carcinoma in adenomyosis: assessment of myometrial invasion on T2-weighted spin-echo and gadolinium-enhanced T1-weighted images. AJR Am J Roentgenol. 2004 Feb;182(2):399-404.
• Frei KA, Kinkel K, Bonél HM, Lu Y, Zaloudek C, Hricak H. Prediction of deep myometrial invasion in patients with endometrial cancer: clinical utility of contrast-enhanced MR imaging-a meta-analysis and Bayesian analysis. Radiology. 2000 Aug;216(2):444-9.