IRM de la cheville: indications, limitations

Indications / Limitations

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est l'examen de choix dans la détections des pathologies des tissus mous comme les muscles, les tendons et les ligaments.

L'IRM excelle dans la détection des pathologies comme:
• les ruptures des tendons (le tendon tibial postérieur, le tendon tibial antérieur, les tendons péroniers, tendon d'Achille, etc.), les tendinites (inflammation des tendons), les ténosynovites (inflammation de la gaine synoviale entourant un tendon)
• les pathologies des muscles
• la recherche/le bilan des tumeurs et autres masses des tissus mous
• les pathologies infectieuses
• les lésions ostéo-sous chondrales (talus par exemple).
• les nécroses osseuses
• le syndrome du sinus du tarse

Note: l'IRM et l'échographie sont en compétition pour certaines indications. L'échographie est très performante, par exemple, dans la détection des ruptures du tendon d'Achille. Malheureusement, cette technique est observateur dépendant.

Il existe quelques limitations dans l'utilisation de l'IRM:
• l'absence de coopération du patient car les mouvements dégradent la qualité de l'examen et limitent l'interprétation
• la claustrophobie
• la présence de contre-indications (certains stimulateurs, clips et pompes).

Déroulement d'un examen IRM de la cheville

En général l'examen IRM de la cheville comporte une séquence T2 FATSAT dans les trois plans de l'espace ainsi qu'une séquence sagittal T1. Selon les indications, l'injection intraveineuse de contraste (chélates de gadolinium) peut être nécessaire et l'étude utilise des coupes T1 FATSAT. L'acquisition des images se fait le plus souvent en moins d'une demi-heure.

Illustrations

Voici quelques photos d'examens IRM de la cheville illustrant quelques indications.

Image 1. IRM de la cheville, coupe sagittale, T2 FATSAT.
Tendinopathie du tendon d'Achille. 1, Calcanéum. 2, Talus (astragale). 3, Naviculaire. 4, Cunéiforme. 5, Tibia. Flèche, Foyer de dégénérescence mucoïde du tendon d'Achille (tendon calcanéen).

IRM de la cheville. Image 1
  • Image 1. IRM de la cheville, coupe sagittale, T2 FATSAT.
    Tendinopathie du tendon d'Achille. 1, Calcanéum. 2, Talus (astragale). 3, Naviculaire. 4, Cunéiforme. 5, Tibia. Flèche, Foyer de dégénérescence mucoïde du tendon d'Achille (tendon calcanéen).

  • Image 2. IRM de la cheville, coupe sagittale, T2, saturation de graisse.
    Rupture du tendon d'Achille. 1, Tibia. 2, Astragale. 3, Calcaneum. 4, Tendon d'Achille. Flèche, Rupture.

  • Image 3. IRM de la cheville, coupe sagittale, T2, saturation de graisse.
    Polyarthrite rhumatoïde (nodule sous-cutané, érosions osseuses, synovite, insertionite). 1, Tibia. 2, Astragale. 3, Calcaneum. 4, Tendon d'Achille.

Bibliographie

• DW Stoller, P Tirman, M Bredella.Diagnostic Imaging: Orthopaedics. 1st ed. Salt Lake City.
Amirsys. 2004.
• A Greenspan. Orthopedic Imaging: A Practical Approach. 4th ed. Philadelphia.
Lippincott Williams. 2004
• D Resnick. Bone and Joint Imaging. 2nd ed. W.B. Saunders Company. 1996.