Fracture Salter 3 du gros orteil

Le gros orteil est composé d'une phalange proximale ainsi que d'une phalange distale et constitue le premier rayon du pied.

Chez l'enfant, à chaque extrémité de l'os, il existe des zones radiotransparentes correspondant aux cartilages de conjugaisons. Ces structures permettent à l'os de grandir et toute fracture intéressant ce cartilage de conjugaison peut avoir des répercussions sur la croissance de l'os.

La classification de Salter différencie les types de fracture intéressant le cartilage de conjugaison selon leur pronostic.

Les radiographies ci-dessous montrent une fracture de Salter type 3 de la base de la phalange proximale du gros orteil.

Le trait de fracture emprunte, sur une certaine longueur, le cartilage de conjugaison puis pénètre l'épiphyse. Le trait de fracture se termine dans l'articulation métatarso-phalangienne en séparant en deux l'épiphyse. C'est la définition de la fracture Salter 3. Dans ce type de fracture, la métaphyse reste intacte.

  • Image 1. Radiographie du gros orteil (fracture de Salter type 3 de la base de la phalange proximale du gros orteil).
    1, Naviculaire. 2, Cunéiforme médial. 3, Métatarsien. 4, Phalange proximale. 5, Phalange distale. Flèche, Trait de fracture.
  • Image 2. Radiographie du gros orteil.
    1, Naviculaire. 2, Cunéiforme médial. 3, Métatarsien. 4, Phalange proximale. 5, Phalange distale. Flèche, Trait de fracture.
  • Image 3. Radiographie du gros orteil.
    1, Naviculaire. 2, Cunéiforme médial. 3, Métatarsien. 4, Phalange proximale. 5, Phalange distale.