Calculs coralliformes - Illustrations par une U.I.V. et une uro-IRM.

Les calculs coralliformes sont le plus souvent à base de phosphates ammoniaco-magnésiens (struvite). Ces lithiases urinaires d'apparences coralliformes sont trouvées le plus souvent chez des patients ayant eu de multiples épisodes d'infections urinaires. Proteus est un micro organisme souvent impliqué dans la formation des calculs coralliformes et qui produit de l'uréase. Ces calculs se développent dans le système pyélocaliciel des reins. Ils prennent la forme des cavités calicielles et ressemblent à du corail/des branches de corail. Les calculs coralliformes ne produisent pas beaucoup de symptômes, mais favorisent la survenue de nouvelles infections (qui contribuent à la formation des calculs coralliformes) . L'exérèse des calculs coralliformes est donc nécessaire pour interrompre ce cercle vicieux. Sans traitement, infection et obstruction vont conduire à la perte du rein.
La visualisation des calculs coralliformes, sur un abdomen sans préparation, dépend de leurs teneurs en calcium. En urographie intraveineuse, ils sont visualisés comme des défauts de remplissage. A l'échographie, les calculs coralliformes sont hyperéchogènes et leurs tailles relativement grandes les rendent facilement détectables. Au scanner, les calculs coralliformes sont hyperdenses et, en IRM, ils apparaissent comme des foyers hypointenses (+/- perte de signal   «void signal»).

Cas illustratif

Renseignements cliniques: Calculs coralliformes des deux reins connus. Colique néphrétique gauche. Bilan préopératoire.
Examens radiologiques à disposition: abdomen sans préparation, urographie intra veineuse et imagerie résonance magnétique (uro-IRM).

Pour visualiser les images de grandes tailles, cliquer sur la vignette ci-dessous.

  • calcul coralliforme. Image 1
  • calcul coralliforme. Image 1
    Image 1: Détail d'un abdomen sans préparation montrant le calcul coralliforme du rein gauche (1) et le calcul urétéral gauche (2).
  • calcul coralliforme. Image 2
    Image 2: urographie intra veineuse (Flèche: calcul coralliforme moulé par du contraste)
  • calcul coralliforme. Image 3
    Image 3: coupe axiale pondérée en T1 montrant un volumineux calcul coralliforme (Flèche) dans chaque rein
  • irm_uro5_fs
    Image 4: coupe coronale T1 après gadolinium démontrant les calculs coralliformes des deux côtés.
  • calcul coralliforme. Image 4
    Image 5 de 5: coupe coronale T2 (uro-IRM) démontrant le calcul du 1/3 moyen de l'uretère gauche (Voir image 1

Le bilan radiologique montre la présence de gros calculs coralliformes dans les deux reins ainsi qu'un calcul du 1/3 moyen de l'uretère gauche. Cette lithiase, de forme oblongue, mesurant plus de 2cm de hauteur.
Un fragment du calcul coralliforme s'est détaché et son présence dans l'uretère gauche explique le syndrome de colique néphrétique.
Diagnostic: calculs coralliformes rénaux des deux côtés. Calcul urétéral gauche.