Tumeur d'un rein natif chez un patient greffé rénal

Renseignements cliniques : Patient greffé rénal depuis plus de 20 ans. Une échographie abdominale de routine montre la présence d'un effet de masse au niveau du rein (natif) gauche.
Examen présenté : Examen tomodensitométrique du thorax et de l'abdomen (scanner multibarrettes). On montre d'abord les reconstructions coronales afin que l'internaute puisse mieux localiser et visualiser l'aspect des reins natifs et du greffon.

Pour visualiser les images de grandes tailles, cliquer sur la vignette ci-dessous.

  • tumeur-rein-greffe-6
  • tumeur-rein-greffe-6
    Image 1. Scanner: reconstruction coronale (à partir des coupes effectuées durant la phase tardive). 1, Poumon droit. 2, Foie. 3, Rein droit. 4, Rein gauche. 5, Rachis lombaire. 6, Vessie.
  • tumeur-rein-greffe-5
    Image 2. Scanner: reconstruction coronale (à partir des coupes effectuées durant la phase tardive). 1, Coeur. 2, Estomac. 3, Poumon droit. 4, Foie. 5, Greffon rénal. 6, Symphyse pubienne.
  • tumeur-rein-greffe-2
    Image 3. Scanner: coupe axiale (sans injection de contraste). 1, Vésicule biliaire. 2, Foie. 3, Rein droit. 4, Colonne vertébrale. 5, Rein gauche. Flèche, Tumeur du rein natif.
  • tumeur-rein-greffe-1
    Image 4. Scanner: coupe axiale (effectuée durant la phase artérielle). 1, Vésicule biliaire. 2, Foie. 3, Rein droit. 4, Colonne vertébrale. 5, Rein gauche. Flèche, Tumeur du rein natif.
  • tumeur-rein-greffe-3
    Image 5. Scanner: coupe axiale (effectuée durant la phase portale). 1, Vésicule biliaire. 2, Foie. 3, Rein droit. 4, Colonne vertébrale. 5, Rein gauche. Flèche, Tumeur du rein natif.
  • tumeur-rein-greffe-4
    Image 6 de 6. Scanner: coupe axiale (effectuée durant la phase tardive). 1, Vésicule biliaire. 2, Foie. 3, Rein droit. 4, Colonne vertébrale. 5, Rein gauche. Flèche, Tumeur du rein natif.

Les caractéristiques tomodensitométriques de la masse rénal gauche nous indiquent qu'il s'agit d'une tumeur. Le diagnostic est confirmé par l'examen histologique de la pièce opératoire.

Le risque de développer un cancer aprés transplantation rénal est faible, mais significativement augmenté par rapport à la population générale. Ce risque augmenté est vraisemblablement relié aux traitements immunosuppresseurs. Les groupes de cancer les plus fréquemment rencontrés aprés transplantation rénal sont les désordres lympho-prolifératifs et les carcinomes cutanés. Lorsqu'ils apparaissent, les désordres lympho-prolifératifs surviennent en moyenne 3 ans après la transplantation tandis que le pic d'apparition des cancers cutanés se situe 10 ans après la greffe rénale.
Le risque de développer un cancer sur le rein natif ou sur le greffon est encore beaucoup plus faible que pour les groupes de cancer mentionnés ci-dessus, mais reste augmenté par rapport à la population générale.

Bibliographie

• Akbar SA, Jafri SZ, Amendola MA, Madrazo BL, Salem R, Bis KG. Complications of renal transplantation. Radiographics. 2005 Sep-Oct;25(5):1335-56.
• Sebastià C, Quiroga S, Boyé R, Cantarell C, Fernandez-Planas M, Alvarez A. Helical CT in renal transplantation: normal findings and early and late complications. Radiographics. 2001 Sep-Oct;21(5):1103-17.