Amibiase - Abcès hépatique amibien

Amibiase

L’amibiase résulte d’une infection par le parasite Entamoeba histolytica.

Ce parasite existe sous différentes formes :
• une forme kystique (visible dans les selles)
• des formes végétatives (ou trophozoïtes) qui sont responsables de la maladie

La contamination s'effectue via la nourriture et l’eau souillée. Les kystes sont ingérés par l’homme. Ils résistent à l'acidité de l'estomac. Dans l'intestin grêle, certains de ces kystes peuvent se transformer en trophozoïtes. Ces derniers peuvent altérer la muqueuse du côlon. Cette atteinte intestinale peut passer inaperçu ou être symptomatique (dysenterie / colite amibienne). Dès lors, cette effraction de la muqueuse colique permet aux parasites de gagner d'autres organes par la voie sanguine et de les attaquer (foie, poumon, cerveau).

Abcès hépatique amibien

L’abcès hépatique amibien est secondaire à l'amibiase colique par E. histolytica histolytica. La dissémination se fait par la circulation portale. Le parasite a la propriété d'induire une importante nécrose des tissus dans son voisinage. L'atteinte hépatique se manifeste par la formation d'abcès.

Le diagnostic est effectué par la mise en évidence au scanner ou à l'échographie d'un effet de masse intrahépatique à centre nécrotique et d'une sérologie positive pour les anticorps Entamoeba histolytica.

Le traitement repose sur les dérivés du 5-nitro-imidazolés. Un drainage percutanée sous échographie (voire sous scanner) peut être réalisé lorsque la réponse au traitement médicamenteux est insuffisante. La nécessité d'une chirurgie est rare.

Cas illustratif

Patient de 40 ans, sans antécédent médical ou chirurgical, hospitalisé pour des douleurs de l'hypocondre droit consécutives à une chute à vélo. L'échographie réalisée aux urgences montre la présence d'un hématome intra hépatique. Le scanner réfute l'hypothèse de l'hématome intra hépatique. Il met en évidence un effet de masse dans le foie droit, dont le centre est nécrotique. L'aspect TDM est évocateur d'un abcès. Interrogé à nouveau, on apprend que le patient a effectué un trekking au Népal 8 mois avant son hospitalisation. Les sérologies reviennent positives pour Entamoeba histolytica.

Image 1. Scanner abdominal (après injection i.v. de contraste), reconstruction axiale. 1, Poumon gauche. 2, Rate. 3, Aorte. 4, Foie. Flèche, Abcès amibien.
abces-hepatique-amibien-1
  • Image 1. Scanner abdominal (après injection i.v. de contraste), reconstruction axiale. 1, Poumon gauche. 2, Rate. 3, Aorte. 4, Foie. Flèche, Abcès amibien.
  • Image 2. Scanner abdominal (après injection i.v. de contraste), reconstruction coronale. 1, Poumon droit. 2, Aorte. 3, Poumon gauche. 4, Rate. 5, Rein gauche. 6, Corps vertébral. 7, Rein droit.Flèche, Abcès amibien.
  • Image 3 de 3. Scanner abdominal (après injection i.v. de contraste), reconstruction sagittale. 1, Poumon droit. 2, Foie. 3, Vésicule biliaire. 4, Rein droit. Flèche, Abcès amibien.

Diagnostic final: : Abcès hépatique amibien.