Capsulite rétractile (épaule gelée)

La capsulite rétractile (épaule gelée) désigne une entité où la mobilité passive et active de l’articulation gléno-humérale est fortement diminuée. Cette pathologie est caractérisée par un épaississement et une rétraction de la capsule articulaire provoquant une impotence fonctionnelle.

L’arthrographie de l’articulation gléno-humérale peut être un moyen pour détecter cette pathologie. Seule, une petite quantité de produit de contraste (généralement moins de 8ml) peut être injecté dans l’articulation gléno-humérale et toute instillation supplémentaire de liquide provoque son reflux dans la seringue (capacité articulaire diminuée). Les récessus axillaires et subscapulaires ne sont généralement pas visibles. Cette même procédure peut être utilisée comme thérapie puisque l’on peut «dilater» la capsule articulaire en injectant fortement une grande quantité de liquide dans l’articulation.

Une autre façon d’aborder le diagnostic de capsulite rétractile est d’étudier les modifications de la capsule de l’articulation gléno-humérale dans cette pathologie, à savoir l’épaississement de cette capsule et les altérations du signal provoqué par l’inflammation chronique (sagittal T1/coronal T2FATSAT). Les changements inflammatoires peuvent être également mis en évidence par la prise de contraste (T1 FAT SAT après injection intraveineuse de gadolinium).

Remarque:
Aujourd'hui, pour cette indication, parmi les radiologues, il n'y a pas unanimité pour considérer l'arthro-IRM comme l'examen essentiel pour confirmer le diagnotic.

Cas illustratif

Renseignements cliniques:
Suspicion clinique de capsulite rétractile. Demande d’arthrographie pour éliminer tout autre diagnostic.

Examen radiologique:
L’arthrographie est refusée par la patiente et un examen IRM conventionnel est effectué.

IRM de l'épaule, coupe coronale, T2FATSAT. Image 1.
1, Tête humérale. 2, Glène. Flèche, Epaississement de la capsule articulaire.

Capsulite rétractile. Image 1
  • IRM de l'épaule, coupe coronale, T2FATSAT. Image 1.
    1, Tête humérale. 2, Glène. Flèche, Epaississement de la capsule articulaire.

  • IRM de l'épaule, coupe coronale, T1FATSAT après gadolinium. Image 2.
    1, Tête humérale. 2, Glène. Flèche, Epaississement de la capsule articulaire avec prise de contraste.

  • IRM de l'épaule, coupe axiale, T1FATSAT après gadolinium. Image 3.
    1, Humérus. 2, Tendon du long chef du m. biceps. Flèche, Prise de contraste.

  • IRM de l'épaule, coupe sagittale, T1FATSAT après gadolinium. Image 4.
    1, Tête de l'humérus. Flèche, Prise de contraste.

  • IRM de l'épaule, coupe sagittale, T1FATSAT après gadolinium. Image 5 de 5.
    1, Tête de l'humérus. Flèche, Prise de contraste.

Diagnostic:
Capsulite rétractile de l'épaule.

Bibliographie:

• Petchprapa CN, Beltran LS, Jazrawi LM, Kwon YW, Babb JS, Recht MP. The rotator interval: a review of anatomy, function, and normal and abnormal MRI appearance. AJR Am J Roentgenol. 2010 Sep;195(3):567-76.
• Polster JM, Schickendantz MS.Shoulder MRI: what do we miss? AJR Am J Roentgenol. 2010 Sep;195(3):577-84.
• Mengiardi B, Pfirrmann CW, Gerber C, Hodler J, Zanetti M. Frozen shoulder: MR arthrographic findings. Radiology. 2004 Nov;233(2):486-92. Epub 2004 Sep 9.Radiology. Comment on: Hall FM. 2005 May;235(2):713-4; author reply 714.
• Emig EW, Schweitzer ME, Karasick D, Lubowitz J. Adhesive capsulitis of the shoulder: MR diagnosis. AJR Am J Roentgenol. 1995 Jun;164(6):1457-9.