Radiographies de l'épaule

But et limitations

Les radiographies de l’épaule sont souvent demandées pour recherche de fractures, pour apprécier l’importance des lésions dégénératives, ou la recherche de calcifications dans l’espace sous-acromial (Les calcification des tendons de l'épaule sont une source fréquente de douleurs). L’évaluations des lésions tendineuses ou cartilagineuses n’est possible qu’avec des techniques comme l’IRM ou l’arthro-scanner/-IRM

N.B. : Les radiographies standards font partie du bilan initial de tout problème orthopédique et sont exigées avant tout IRM, arthro-scanner ou arthro-IRM (voir exemple IRM et tendinopathie calcifiante).

Les différentes incidences

En cas de traumatisme (suspicion de luxation de l’épaule, fracture sous capitale de l’humérus, etc.) les radiographies suivantes sont généralement demandées :
• Une incidence antéro-postérieure (AP) qui permet d’avoir une vue d'ensemble de l'épaule. Comme ce cliché de face strict ne permet pas toujours une bonne appréciation de l’interligne gléno-huméral, certains le remplacent par un cliché en double obliquité.
• Une incidence perpendiculaire au cliché de face comme le profil axillaire, le profil de Neer ou le profil de Lamy.
N.B.: Les radiographies de face en rotation interne et externe sont utiles pour le diagnostic de fracture parcellaire du tubercule mineur et du tubercule majeur de l'extrémité supérieure de l'humérus.

L’épaule douloureuse (non traumatique) est généralement étudié par les 5 ou 6 incidences suivantes:
• trois rotations du bras qui permettent de localiser la présences d’éventuelles calcifications.
La rotation neutre analyse l’insertion du tendon supra-épineux;
la rotation interne analyse l’insertion des tendons infra-épineux et du petit rond (teres minor);
la rotation externe analyse l’insertion du tendon subscapulaire et la gouttière bicipitale;
• Bernageau
L'incidence de Bernageau permet une visualisation optimale du segment antéro-inférieur du rebord glénoidien afin de rechercher des pathologies de la glène (fracture ou éculement du rebord antéro-inférieur de la glène).
• L'épreuve de Leclerq

Radioanatomie

Ce paragraphe décrit les structures osseuses visibles sur des radiographies de l'épaule.

Cliquer sur une vignette ci-dessous pour accéder aux images de grandes tailles.

Radiographie standards de l'épaule (2 incidences)

  • shoulder-ap
    Radiographie de l'épaule - face 1, Clavicule. 2, Acromion. 3, Grosse tubérosité (Trochiter). 4, Petite tubérosité (Trochin). 5, Col de l'humérus. 6, Humérus. 7, Apophyse coracoïde. 8, Scapula (Omoplate). 9, Côte. Flèche, Espace articulaire glèno-huméral
  • shoulder-lateral
    Radiographie de l'épaule - profil 1, Clavicule. 2, Acromion. 3, Grosse tubérosité (Trochiter). 4, Petite tubérosité (Trochin). 5, Col de l'humérus. 6, Humérus. 7, Apophyse coracoïde. 8, Scapula (Omoplate). 9, Côte. Flèche, Espace articulaire glèno-huméral.

Technique

Cliché de face stricte : le patient a le dos contre la plaque et le rayon est perpendiculaire à la plaque.

Cliché en double obliquité : obliquité de 25° du patient par rapport à la plaque et obliquité de 25° du rayon vers les pieds du malade.

Profil axillaire : Le patient est assis. Son bras est en abduction à 45° et son coude fléchi à 90° repose sur la table. La cassette est en regard du creux axillaire. Rayon directeur vertical incliné vers le coude (de 10° par rapport à la vertical).

Profil de Neer : En position debout, le patient est face à la table et son épaule à radiographier s'appuie contre cette table (oblique antérieur 45°). Le bras est positionné le long du corps. L’orientation crânio-caudale du rayon est tangent à la face inférieure de l’acromion.

Profil de Lamy : En position debout, le patient est face à la table et son épaule à radiographier s'appuie contre cette table (oblique antérieur 45°). Le rayon est horizontal et centré sur le moignon de l’épaule. Le bras est pendant avec un coude fléchi légèrement en arrière

Profil de Bernageau : En position debout, le patient est face à la table et son épaule à radiographier s'appuie contre cette table (oblique antérieur 45°). Son bras et son avant-bras sont élevés et appuyés contre la table. Le rayon est horizontal et centré sur le moignon de l’épaule.