Fracture isolée du tubercule majeur (grosse tubérosité) de l’humérus

Le tubercule majeur de l’humérus est une éminence de l'extrémité proximale de la face latérale de l’humérus.
Note : Tubercule majeur – Grosse tubérosité – Trochiter sont synonymes.

Les muscles supra-épineux, infra-épineux, petit rond (teres minor) et deltoïde s'insèrent sur le tubercule majeur et la crête du tubercule majeur.

La fracture du tubercule majeur se rencontre le plus souvent après une chute sur l'épaule. Les luxations antérieures de l'articulation gléno-humérale peuvent s'accompagner d'une fracture de la grosse tubérosité.

Ce type de fractures est parfois difficile à identifier et leur visualisation peut nécessiter plusieurs incidences.

Les fractures du tubercule majeur, peu déplacées (< 5 mm), sont traitées conservativement. Lorsque le déplacement est supérieur à 1cm, un traitement chirurgical est généralement proposé.

Cliquer sur une vignette ci-dessous pour accéder aux images de grandes tailles.

  • Cas 1
  • grosse-tuberosite-2a_fs
    Fracture de la grosse tubérosité de l'humérus. Image 1. 1, Humérus. 2, Articulation gléno-humérale. 3, Processus coracoïde. 4, Glène. 5, Clavicule.
  • grosse-tuberosite-2b_fs
    Fracture de la grosse tubérosité de l'humérus. Image 2. 1, Tête humérale. 2, Scapula (omoplate). 3, Acromion. 4, Clavicule. 5, Arc costal antérieur.
  • grosse-tuberosite-1a_fs
    Fracture de la grosse tubérosité de l'humérus. Image 3. 1, Tête humérale. 2, Glène (omoplate). 3, Clavicule. Flèche, Ligne radiotransparente témoignant de la présence d'une fracture de la grosse tubérosité de l'humérus.
  • grosse-tuberosite-1b_fs
    Fracture de la grosse tubérosité de l'humérus. Image 4. 1, Tête humérale. 2, Glène (omoplate). 3, Acromion. 4, Clavicule. 5, Arc costal. Flèche, Ligne radiotransparente témoignant de la présence d'une fracture de la grosse tubérosité de l'humérus.

Bibliographie:

• A Greenspan. Orthopedic Imaging: A Practical Approach. 4th ed. Philadelphia. Lippincott Williams. 2004