Rupture du ligament croisé antérieur (LCA)

Le ligament croisé antérieur est l'un des quatre ligaments qui participent à la stabilité du genou. Sa rupture entraîne une instabilité plus ou moins importante de cette articulations. Le plus souvent, les ruptures du ligament croisé antérieur sont provoqués par des mouvements de torsion (Ski!). L'examen clinique (Test de Lachman/tiroir antérieur par exemple) est très fiable et, lorsqu'une IRM est demandée, le patient arrive avec une ordonance où il est indiqué «bilan rupture LCA».

Les ruptures du ligament croisé antérieur peuvent être associées à:
• des lesions osseuses (contusions), des fractures peu ou pas déplacées.
La fracture de Segond est un arrachement du bord externe du plateau tibial latéral.
La fracture de l'épine tibiale antérieure associée à une rupture du ligament croisé antérieur est rare.
• des lésions ligamentaires (ligament latéral interne ou externe)
• des lésions méniscales

A l'IRM, la rupture d'un ligament croisé antérieur se manifeste par des anomalies de morphologie et de signal. Le ligament croisé antérieur rompu a un aspect désorganisé, ébouriffé. La rupture de la continuité des fibres du ligament croisé antérieur est généralement mise en évidence sur les coupes sagittales. Les fibres du LCA ne suivent plus le plan de l'échancrure intercondylienne et peuvent reposer sur le plateau tibial. Selon l'importance de la rupture, on peut observer «une échancrure intercondylienne vide». En T2, dans la période aigu ou subaigu, le LCA rompu devient hyperintense en raison de l'oedème hémorragique subséquent. Dans la période aigu, un épanchement intra-articulaire est très souvent retrouvé.

Cas illustratif

Pour visualiser les images de plus grandes tailles, cliquer sur la vignette ci-dessous.

  • Rupture du ligament croisé antérieur. Image 0

Bibliographie

• D Resnick, HS Kang, ML Pretterklieber. Internal derangements of joints. 2nd edition. Philadelphia. Saunders. 2007.
• Prince JS, Laor T, Bean JA. MRI of anterior cruciate ligament injuries and associated findings in the pediatric knee: changes with skeletal maturation. AJR Am J Roentgenol. 2005 Sep;185(3):756-62.
• Stoller DW, Tirman P, Bredella M.Diagnostic Imaging: Orthopaedics. 1st ed. Salt Lake City. Amirsys. 2004.
• Bergin D, Morrison WB, Carrino JA, Nallamshetty SN, Bartolozzi AR. Anterior cruciate ligament ganglia and mucoid degeneration: coexistence and clinical correlation. AJR Am J Roentgenol. 2004 May;182(5):1283-7.
• Huang GS, Lee CH, Chan WP, Lee HS, Chen CY, Yu JS. Acute anterior cruciate ligament stump entrapment in anterior cruciate ligament tears: MR imaging appearance. Radiology. 2002 Nov;225(2):537-40.
• Lee K, Siegel MJ, Lau DM, Hildebolt CF, Matava MJ. Anterior cruciate ligament tears: MR imaging-based diagnosis in a pediatric population. Radiology. 1999 Dec;213(3):697-704.
• Chan KK, Resnick D, Goodwin D, Seeger LL. Posteromedial tibial plateau injury including avulsion fracture of the semimembranous tendon insertion site: ancillary sign of anterior cruciate ligament tear at MR imaging. Radiology. 1999 Jun;211(3):754-8.
• Ha TP, Li KC, Beaulieu CF, Bergman G, Ch'en IY, Eller DJ, Cheung LP, Herfkens RJ. Anterior cruciate ligament injury: fast spin-echo MR imaging with arthroscopic correlation in 217 examinations. AJR Am J Roentgenol. 1998 May;170(5):1215-9.
• Brandser EA, Riley MA, Berbaum KS, el-Khoury GY, Bennett DL. MR imaging of anterior cruciate ligament injury: independent value of primary and secondary signs. AJR Am J Roentgenol. 1996 Jul;167(1):121-6.