Dissection de l'aorte (généralités)

Dissection de l’aorte signifie formation anormale d’un canal dans la paroi de l’aorte, avec présence de sang dans ce canal.

La paroi de l’aorte est formée de 3 couches : l’intima (la couche qui tapisse la lumière interne du vaisseau), la média et l’adventice (la couche la plus externe). La dissection aortique fait suite à une déchirure de l’intima. Cette déchirure s’étend longitudinalement dans la média et entraîne une fissuration de la paroi aortique, dans laquelle s'engouffre du sang.

L’afflux de sang dans l’aorte ascendante, qui varie selon les contractions cardiaques, induit un stress mécaniques sur les parois de l’aorte ascendante de sorte que cette localisation constitue un site privilégié de dissection. Cette fissuration de l’aorte ascendante peut s’étendre proximalement vers le cœur. Cette dissection peut se propager distalement (donc vers les artères iliaques) sur des distances variables et toucher les grosses branches artérielles. Dans cette situation, la dilatation de l’aorte peut être minimale.

Lorsque la déchirure de l’intima provoque une hémorragie affectant toute l'épaisseur de la paroi aortique, l’aorte peut se rompre et conduire à une hémorragie fatale.

Dans un certain nombre de cas, la dissection se continue dans les vaisseaux du cou, les artères coronaires, rénales, mésentériques et iliaques avec comme conséquence l’obstruction du vaisseau atteint.

Les mécanismes responsables de la formation des dissections aortiques ne sont pas connus. Il est clair que l’hypertension est un facteur les favorisant. La dissection est une complication fréquente de la maladie de Marfan.

La dissection aortique se manifeste le plus souvent par une douleur thoracique sourde, importante, de survenue brutale.

Très souvent, les patients consultent en urgence et le diagnostic de dissection aortique est posé au scanner. L’IRM est également une modalité de choix.

Les dissections aortiques sont classifiées selon leur localisation. Les classifications les plus utilisées sont celles de De Bakey et de Stanford

Classification De Bakey
type I
La dissection de l'aorte débute dans l'aorte ascendante, s'étend dans l'arc aortique et sur une distance +/- importante dans l'aorte descendante
type II
La dissection de l'aorte est localisée à l'aorte ascendante
type III
La dissection de l'aorte commence après l'artère sous-clavière gauche et s'étend distalement sur une distance plus ou moins importante.

Classification de Stanford
type A
La dissection de l'aorte touche l'aorte thoracique ascendante. L'arc aortique, l'aorte thoracique descendante et l'aorte abdominale peuvent être atteintes.
Une dissection rétrograde de l'aorte tombe dans cette catégorie.
type B
La dissection de l'aorte touche un ou plusieurs segments: l'arc aortique, l'aorte thoracique descendante .

Une dissection de l'aorte de type A requiert très souvent un traitement chirurgical, tandis qu'une dissection de type B est traitée médicalement (traitement hypotenseur).