Rupture anévrisme aorte abdominale.

Un anévrisme de l'aorte abdominale est une dilatation anormale du calibre de ce vaisseau. Le diamètre de l'anévrisme de l'aorte abdominale a tendance à s'accroitre au cours du temps. Lorsque le taux de croissance est supérieur ou égale à 0.5 cm par an, on parle d'anévrisme en voie d'expansion. Lorsque le diamètre de l'anévrisme de l'aorte abdominale devient supérieur à 5 cm, le risque de rupture de cet anévrisme devient important. Cette rupture conduit le plus souvent à une hémorragie intra-péritonéale et souvent extra-péritonéale fatale.

Le diagnostic clinique est suggéré par la présence d'une masse pulsatile, d'importantes douleurs abdominales ainsi qu'un état de choc.

Dans cette situation, les patients ont un état inquiétant et un scanner est rapidement demandé. L'examen tomodensitométrieque confirme les soupçons cliniques ou pose le diagnostic.

P.S.: Si une échographie est demandée initialement, celle-ci confirme la présence de l'anévrisme et décrit sa taille. Cette technique radiologique peut également démontrer la présence de liquide libre intra-abdominal ou une infiltration des tissus mous.

Dès que le diagnostic est posé, la potentielle hémorragie intra-abdominale fatale impose une course contre la montre pour que le patient soit pris en charge par une équipe de chirurgien cardio-vasculaire spécialisée.

Cas illustratif

Renseignements cliniques

Douleurs abdominales importantes avec irradiations dans le dos. Hémodynamique instable.

Examen radiologique

scanner abdominal sans injection. Comme le diagnostic était clair et l'hémoynamique instable, il n'a pas été jugé nécessaire de procéder à une injection i.v. de contraste et le patient est parti directement en salle d'opération.

Résultats du scanner

Le scanner démontre la présence d'un anévrisme de l'aorte abdominale. La présence de liquide libre intraabdominal, d'une infiltration des tissus mous au voisinage de l'aorte, et d'une interruption de la paroi calcifiée sont des éléments permettant de poser le diagnostic de rupture de l'anévrisme de l'aorte abdominale.

Pour visualiser les images de grandes tailles, cliquer sur la vignette ci-dessous.

Pour visualiser les images de grandes tailles, cliquer sur la vignette ci-dessous.

  • Rupture anévrisme aorte abdominale. Image 0.
  • SANS_IV.0001.0001_fs
    Image 1. Scanner abdominal, coupe axiale, sans injection i.v. de contraste. L, Liquide libre (sang) autour du F, Foie et de la R, rate. A, Aorte abdominale de calibre normale. V, Corps vertébral. I, Infiltration hématique de l'espace périrénal / pararénal postérieur droit
  • SANS_IV2.0001_fs
    Image 2. Scanner abdominal, coupe axiale, sans injection i.v. de contraste. L, Liquide libre (sang) autour de la R, rate. RG, Rein gauche. V, Corps vertébral. A, Aorte abdominale de calibre normale. I, Infiltration hématique de différents compartiments rétropéritonéaux dont l'espace pararénal postérieur droit
  • SANS_IV3.0001_fs
    Image 3. Scanner abdominal, coupe axiale, sans injection i.v. de contraste. A, Aorte abdominale: la paroi antérieure, calcifiée, n'est plus visible. RD, Rein droit. RG, Rein gauche.V, Corps vertébral. I1, Infiltration hématique de l'espace pararénal antérieur. I2, Infiltration hématique de l'espace pararénal postérieur droit.
  • SANS_IV4.0001_fs
    Image 4. Scanner abdominal, coupe axiale, sans injection i.v. de contraste. A, Aorte abdominale dont les contours calcifiée sont visibles. V, Corps vertébral. I, Infiltration hématique rétropéritonéal.
  • SANS_IV5.0001_fs
    Image 5. Scanner abdominal, coupe axiale, sans injection i.v. de contraste. A, Aorte abdominale à paroi calcifiée. V, Corps vertébral. On remarquera l'infiltration hématique rétro- et intra-péritonéal.
  • SANS_IV6.0001.0001_fs
    Image 6 de 6. Scanner abdominal, coupe axiale, sans injection i.v. de contraste. Reconstruction sagittale montrant l'anévrisme de l'aorte abdominale ( A ) . Paroi antérieure (calcifications) de l'aorte abdominale interrompue à certains endroits. Flèche.. Infiltration hématique des tissus péri aortiques I suite à la rupture de l'aorte abdominale. R, Rachis.

Bibliographie

• Rakita D, Newatia A, Hines JJ, Siegel DN, Friedman B. Spectrum of CT findings in rupture and impending rupture of abdominal aortic aneurysms. Radiographics. 2007 Mar-Apr;27(2):497-507.
• Federle MP, Pan KT, Pealer KM. CT criteria for differentiating abdominal hemorrhage: anticoagulation or aortic aneurysm rupture? AJR Am J Roentgenol. 2007 May;188(5):1324-30.
• Gonsalves CF. The hyperattenuating crescent sign. Radiology. 1999 Apr;211(1):37-8.Comment in: Radiology. 2000 Feb;214(2):604.
• Schwartz SA, Taljanovic MS, Smyth S, O'Brien MJ, Rogers LF. CT findings of rupture, impending rupture, and contained rupture of abdominal aortic aneurysms. AJR Am J Roentgenol. 2007 Jan;188(1):W57-62. Comment in: Radiology. 1997 May;203(2):578.
• Gore RM, Balfe DM, Aizenstein RI, Silverman PM. The great escape: interfascial decompression planes of the retroperitoneum. AJR Am J Roentgenol. 2000 Aug;175(2):363-70. Comment in: AJR Am J Roentgenol. 2001 Jun;176(6):1601-2.
• Arita T, Matsunaga N, Takano K, Nagaoka S, Nakamura H, Katayama S, Zempo N, Esato K. Abdominal aortic aneurysm: rupture associated with the high-attenuating crescent sign. Radiology. 1997 Sep;204(3):765-8. Comment in: Radiology. 1998 Mar;206(3):843-4.
• Halliday KE, al-Kutoubi A. Draped aorta: CT sign of contained leak of aortic aneurysms. Radiology. 1996 Apr;199(1):41-3.
• Siegel CL, Cohan RH, Korobkin M, Alpern MB, Courneya DL, Leder RA. Abdominal aortic aneurysm morphology: CT features in patients with ruptured and nonruptured aneurysms. AJR Am J Roentgenol. 1994 Nov;163(5):1123-9.