Occlusion de l'aorte abdominale

Dans la plupart des cas, l'occlusion de l'aorte abdominale distale et des artères iliaques résulte de l'athérosclérose. Le tabagisme et des maladies comme le diabète sont des facteurs aggravants.

L'occlusion de l'aorte abdominale survient le plus souvent dans le segment infra-rénal (c’est-à-dire en dessous des artères rénales) et s’étend dans les artères iliaques.

Cette occlusion est progressive et des voies de dérivation se développent (collatérales) pour apporter du sang oxygénée aux membres inférieurs.
Les voies collatérales suivantes peuvent se développer :
• Artère mammaire interne -> Artère épigastrique supérieure -> Artère épigastrique inférieure -> Artère iliaque externe
• Artère mésentérique supérieure -> Artère mésentérique inférieure -> Artères hémorroïdales inférieure et moyenne -> Artère iliaque interne -> Artère iliaque externe
• Artères intercostales et artères lombaires -> Artères ilio-lombaires et glutéale supérieure -> Artères iliaques internes -> Artères iliaques externes.

En cas d'occlusion totale ou de voies collatérales peu développées, des symptômes apparaissent : douleurs dans les membres lors de la marche (claudication) et impuissance chez les hommes (syndrome de Leriche).

Une occlusion aigü de l'aorte abdominale distale peut résulter d'une embolie d'origine cardiaque ou d'emboles dans un segment aortique déjà rétréci.

Cas illustratif

Renseignements cliniques:

Homme de 60 ans. Etat de choc. Cardiomégalie à la radiographie du thorax. Douleurs abdominales aigües. Absence de pouls fémoraux. Suspicion de dissection aortique.

Examen radiologique présenté

Scanner (tomodensitométrie) du thorax et de l'abdomen.

Résultats du scanner

L'examen tomodensitométrique montre une occlusion de l'aorte abdominale distale et des artères iliaques communes proximales. Par ailleurs, un épanchement pleural droit ainsi qu'un volumineux épanchement péricardique sont observés.

Pour visualiser les images de grandes tailles, cliquer sur la vignette ci-dessous.

  • lecture mammographie
  • Occlusion de l'aorte abdominale distale. Image 1
    Image 1. Scanner thoraco-abdominal, coupe axiale après injection i.v. de contraste (temps artériel). 1, Poumon droit. 2, Epanchement pleural droit. 3, Cavité cardiaque. 4, Volumineux épanchement péricardique. 5, Poumon gauche. 6, Aorte thoracique.
  • Occlusion de l'aorte abdominale distale. Image 2
    Image 2. Scanner thoraco-abdominal, coupe axiale après injection i.v. de contraste (temps artériel). 1, Côlon. 2, Foie. 3, Rein droit. 4, Veine cave inférieure. 5, Aorte. 6, Rein gauche.
  • Occlusion de l'aorte abdominale distale. Image 3
    Image 3. Scanner thoraco-abdominal, coupe axiale après injection i.v. de contraste (temps artériel). 1, Intestin grêle. 2, Côlon. 3, Pôle inférieur du rein droit. 4, Duodénum. 5, Produit de contraste circulant à l'intérieur de l'aorte (ce qui est de couleur blanche). 6, Pôle inférieur du rein gauche.
  • Occlusion de l'aorte abdominale distale. Image 4
    Image 4. Scanner thoraco-abdominal, coupe axiale après injection i.v. de contraste (temps artériel). 1, Intestin grêle. 2, Côlon. 3, Veine cave inférieure. 4, Thrombus «sub-occlusif» de l'aorte abdominale (ce qui est de couleur sombre).
  • Occlusion de l'aorte abdominale distale. Image 5
    Image 5. Scanner thoraco-abdominal, coupe axiale après injection i.v. de contraste (temps artériel). 1, Intestin grêle. 2, Côlon. 3, Veine cave inférieure. Flèche, Aorte abdominale totalement occluse: il n'y a plus de produit de contraste circulant dans cette aorte. Les zones hyperdenses (blanches) à la périphérie de l'aorte correspondent à des calcifications pariétales.
  • Occlusion de l'aorte abdominale distale. Image 6
    Image 6. Scanner thoraco-abdominal (après injection i.v. de contraste; temps artériel), Reconstruction sagittale/MIP sur le thorax. Opacification sans particularité de l'aorte thoracique. 1, Aorte thoracique. 2, Rachis. 3, Arc costal. 4, Tronc coeliaque. 5, Artère mésentérique supérieure. 6, Foie.
  • Occlusion de l'aorte abdominale distale. Image 7
    Image 7. Scanner thoraco-abdominal (après injection i.v. de contraste; temps artériel), Reconstruction coronale/MIP sur l'abdomen. 1, Aorte abdominale. 2, Rein droit. 3, Artère rénale droite. 4, Rein gauche. 5, Artère rénale gauche. 6, Aile iliaque. Flèche, Occlusion de l'aorte.
  • Occlusion de l'aorte abdominale distale. Image 8
    Image 8. Scanner thoraco-abdominal (après injection i.v. de contraste; temps artériel), Reconstruction sagittale/MIP sur l'abdomen. 1, Aorte abdominale. 2, Tronc coeliaque. 3, Artère mésentérique supérieure. 4, Rachis. Flèche, Occlusion de l'aorte.
  • Occlusion de l'aorte abdominale distale. Image 9
    Image 9. Scanner thoraco-abdominal (après injection i.v. de contraste; temps artériel), Reconstruction sagittale/MIP sur l'abdomen. 1, Aorte abdominale. 2, Reprise de la circulation artérielle vers les membres inférieurs par des collatérales. 3, Rachis. 4, Fémur.Flèche, Occlusion de l'aorte.
  • Occlusion de l'aorte abdominale distale. Image 10
    Image 10. Scanner thoraco-abdominal (après injection i.v. de contraste, temps artériel); reconstruction 3D. 1, Arc costal. 2, Rein gauche. 3, Aorte abdominale. 4, Artère fémorale commune droite. Flèche, Occlusion de l'aorte et de la bifurcation iliaque
  • Occlusion de l'aorte abdominale distale. Image 11
    Image 11. Scanner thoraco-abdominal (après injection i.v. de contraste, temps artériel); reconstruction 3D. 1, Arc costal. 2, Rein droit. 3, Aorte abdominale. 4, Aile iliaque. 5, Artère fémorale commune gauche. Flèche, Occlusion de l'aorte et de la bifurcation iliaque
  • Occlusion de l'aorte abdominale distale. Image 12
    Image 12 de 12. Scanner thoraco-abdominal (après injection i.v. de contraste, temps artériel); reconstruction 3D. 1, Rachis. 2, Aorte abdominale. 3, Aile iliaque (droite). 4, Artère fémorale commune droite. Flèche, Occlusion de l'aorte et de la bifurcation iliaque