Pneumothorax (radiographies)

La cavité pleurale est un espace situé entre deux membranes: la plèvre pariétale et la plèvre viscérale.

La plèvre pariétale est une membrane accolée à la paroi thoracique. La plèvre pariétale tapisse la face profonde de la cavité thoracique.

La plèvre viscérale est une membrane accolée à la surface du poumon. La membrane viscérale entoure la presque totalité du poumon. Au niveau du hile pulmonaire, la plèvre viscérale se réfléchit pour devenir plèvre pariétale, ce qui laisse une zone permettant le passage des artères et des veines pulmonaires, des nerfs et des lymphatiques.

Normalement, l'espace pleural est presque virtuel et il n'est pas visible sur une radiographie du thorax. Dans ce cas, la vascularisation pulmonaire est visible presque jusqu'en périphérie du thorax.

La présence d'air dans la cavité pleurale est pathologique et est appelée pneumothorax.

Une rupture du tissu pulmonaire ou une brèche de la paroi thoracique/la plèvre pariétale peut laisser passer de l'air dans la cavité pleurale: c'est le pneumothorax. Le poumon du coté atteint se collabe et le médiastin a tendance à se déplacer vers le côté sain.

Sur une radiographie du thorax, la présence d’air dans la cavité pleural (pneumothorax) se manifeste par une hyperclarté séparant la paroi thoracique de la plèvre viscéral, un poumon plus ou moins collabé dont la périphérie (plèvre viscérale) est visualisée comme une ligne dense. Les vaisseaux pulmonaires ne sont plus visibles à l'extérieur de la plévre viscérale. La perte de volume du poumon est fonction du voulume de gaz dans la cavité pleurale.

Le pneumothorax se manifeste classiquement par:
• des douleurs thoraciques du côté atteint
• des difficultés respiratoires (dyspnée).

De petits pneumothorax se résolvent généralement spontanément tandis que ceux de tailles plus importantes (>20%) nécessitent le plus souvent la mise en place d'un drainage.

Quelques causes de pneumothorax

• les traumatismes
• les causes dites iatrogènes (pose de cathéter central, ventilation artificielle, ponction pleurale, biopsie pulmonaire, etc.)
• l'asthme
• l'emphysème
• «le pneumothorax spontané du jeune adulte»;
• la lymphangiomyomatose/la sclérose tubéreuse.

Illustrations

Cas 1

Pneumothorax iatrogène
La radiographie de face montre un hémithorax déshabité avec un moignon pulmonaire au hile. Il existe un déplacemeent du médiastin vers le côté contralatéral.

  • Pneumothorax traumatique

Cas 2

Pneumothorax traumatique
Renseignements cliniques: Bagarre dans un couple. Chute dans les escaliers. Nombreuses ecchymoses. Douleurs thoraciques. Se présente au Service d'Accueil et des Urgences pour soins et certificat médical. Gril costal demandé pour des raisons médico-légal.

  • Pneumothorax traumatique
  • Pneumothorax traumatique. Image 1.
    Cas 1. Pneumothorax iatrogène. Image 1.Les flèches rouges montrent le décollement de la plèvre. H hyperclarté.
  • Pneumothorax traumatique. Image 2.
    Cas 2. Pneumothorax traumatique. Image 2. Les flèches jaunes montrent le décollement de la plèvre. La flèche rouge démontre l'une des fracture des arcs costaux
  • Pneumothorax traumatique. Image 3 de 3.
    Cas 2. Pneumothorax traumatique. Image 3 de 3. Les flèches rouges montrent le décollement de la plèvre. Pas de vaisseaux pulmonaires visibles à l'extérieur de la plèvre viscérale! 1, Trachée. 2, Aorte. 3, Coeur.