Apparence mammographique des cancers du sein

Le cancer du sein est la néoplasie la plus fréquente chez la femme. Les types de cancer du sein les plus fréquemment rencontrés sont le carcinome canalaire et le carcinome lobulaire. Le type de cancer est déterminé par l’apparence microscopique des tissus/cellules.

En mammographie, les cancers du sein apparaissent le plus souvent comme des masses spiculées, des masses à contour irrégulier, ou des masses à contour mal défini. Les masses tumorales peuvent contenir ou non des microcalcifications. Les effets de masses à contour bien régulier, bien circonscrit sont généralement de nature bénigne. Néanmoins, dans 10-20% des cas, des néoplasies mammaires malignes peuvent avoir des contours bien définis. Cette apparence peut se voir en cas de carcinomes papillaires, mucinaires, médullaires et de tumeurs phyllodes.

Par ailleurs, il existe des lésions bénignes (cicatrices après chirurgie, par exemple) qui peuvent avoir une apparence mammographique mimant celle d’une lésion mammaire maligne.

Dans des situations équivoques, l’utilisation conjointe de la mammographie, de l’échographie et de l’IRM peut permettre de séparer des lésions mammaires anodines de celles méritant une biopsie.

L’apparition ou la présence de microcalcifications regroupées en foyer peut refléter la présence d’un cancer.

Après 50 ans, la croissance significative d'une lésion ou l'apparition d'une lésion entre deux examens sénologiques impose des investigations poussées.

Le diagnostic définitif de cancer du sein est toujours établi sur la base de l’examen microscopique du tissu de la lésion mammaire. Le tissu de la lésion est prélevé à l'aide d'une aiguille (microbiopsie) sous échographie, stéréotaxie (repérage avec une technique de type mammographie) ou sous IRM.

De nombreuses mammographies, qui se trouvent dans la rubrique cas cliniques, illustrent les propos de cette page.