Masse dans le sein gauche d'une patiente de 85 ans

Anamnèse

Palpation d'une masse dans le sein gauche d'une patiente de 85 ans. Pas découlement à travers les mamelons. Pas d'antécédent familial ou personnel significatif. En bonne santé habituelle.

Déroulement des investigations

Mammographie: deux incidences sont réalisées pour chaque sein ( cc=cranio-caudale et mlo=medio-latero-oblique ).
Chez les patientes âgées, le diagnostic ne pose généralement pas de problème car les seins sont de densité I (densité graisseuse) et les lésions comme les masses cancéreuses sont denses et, par conséquent, bien visibles sur le fond graisseux, presque radiotransparent. Les images 1 et 2 ci-dessous illustrent cette observation.
Une lésion de forme ronde, dense, est bien visible dans le sein gauche. Les contours de cette lésion ne sont pas réguliers, mais plutôt microlobulés. Dans la région médiale de la lésion, il est difficile de trancher entre des spicules et une superposition lésion-trame parenchymateuse résiduelle. L'extrême rareté des kystes simples de cette taille chez les femmes d'un certain âge, l'apparition «récente» de cette lésion et la clinique renforcent le degré de suspicion.
L'image 1 (cranio-caudale) montre que la masse suspecte est située dans la région interne du sein gauche. L'image 2 (oblique) montre que la masse suspecte est située dans la région supérieure du sein gauche. Ces deux clichés permettent de mieux localiser la masse suspecte: celle-ci se trouve dans le quadrant supéro-interne du sein gauche.

Indication évidente à réaliser une échographie (Lésion liquidienne simple versus solide, apparence d'une éventuelle lésion solide).
L'examen ultrasonographique montre que la lésion contient des plages solides et liquidiennes (images 5 à 8 ci-dessous). Certaines portions de la lésion ressemblent à des végétations intrakystiques.
Une lésion kystique simple est totalement écartée...

Au total, l'aspect de l'effet de masse du sein gauche est fortement évocateur d'une lésion maligne et l'examen sénologique est classé ACR5.

Les radiologues ne peuvent pas dire avec certitude si une lésion est maligne ou non (d'où un raisonnement en termes de probabilités). Ils ne font pas non plus de l'histologie (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas déterminer le type de tumeur) ni ne peuvent prédire leurs caractéristiques biologiques (c'est-à-dire l'agressivité de la tumeur).
La connaissance de ces faits exige un prélèvement des cellules de la lésion pour examen microscopique et caractérisation des récepteurs hormonaux, marquages immunologiques, etc.
La lésion de cette patiente est biopsiée sous échographie.

Iconographie

Note
Les images 1 et 2 sont sans annotation afin de vous permettre de rechercher la(les) lésion(s) vous-même.

Pour visualiser les images de plus grandes tailles, cliquer sur la vignette ci-dessous.

Masse dans le sein gauche d'une patiente de 85 ans. Image 0.

Diagnostic

Carcinome canalaire invasif du sein gauche avec caractéristiques biologiques agressives et plage de nécrose.