Attaque cérébrale et accident vasculaire cérébral (généralités)

Définitions

La survenue soudaine d’un déficit neurologique est désignée généralement par le terme d’attaque cérébrale. Cette dénomination est peu précise car de nombreuses causes (vasculaires, tumorales, infectieuses) peuvent être à l’origine de cet événement neurologique soudain.

L’expression «accident vasculaire cérébral (AVC)» indique que le déficit neurologique a spécifiquement une origine vasculaire. La symptomatologie peut être provoquée par:
• un infarctus cérébral / une ischémie cérébrale. Ce type de lésion résulte le plus souvent d’une occlusion d’une artère par un thrombus ou une embolie. Le sang n'arrive plus en quantité suffisante dans une région donnée du cerveau et le tissu cérébral meurt faute d'oxygène et de nutriments lui permettant de fonctionner. Une thrombose veineuse cérébrale peut être également à l’origine de lésions ischémiques.
• une hémorragie intra parenchymateuse (un saignement s'est produit dans le tissu cérébral)
• une hémorragie sous-arachnoïdienne (du sang s'est accumulé dans les enveloppes du cerveau)
Note: chacune de ces catégories peut avoir de multiples étiologies.

Les possibilités de traitements diffèrent selon les causes :
• thrombolyse en cas d'AVC sur occlusion artérielle
• anticoagulation en cas de thrombose veineuse cérébrale
• embolisation / chirurgie lorsqu’un anévrysme est à l’origine d’un hématome intracérébral ou d’une hémorragie sous-arachnoïdienne.
• etc.

Note: le menu de la colonne de droite permet de trouver les pages du site consacrées à ces différentes entités.

Imagerie

Les différentes techniques d’imagerie permettent de distinguer les causes et, par conséquent, de planifier le traitement le plus adapté.

Le scanner est facilement disponible et permet de détecter les hémorragies intra parenchymateuses et sous-arachnoïdiennes.

L’imagerie par résonance magnétique est la modalité qui permet de détecter le plus précocement et avec la plus grande fiabilité les lésions ischémiques cérébrales.

L'artériographie permet de dresser une cartographie des malformations artério-veineuses, des anévrysmes et d'effectuer un geste thérapeutique (embolisation par exemple).