Thrombolyse AVC et imagerie

Thrombolyse

Deux points clés:
• Afin qu’elle soit bénéfique, la thrombolyse intraveineuse ne peut être réalisée que pendant un court laps de temps (entre 3 et 4,5 heures)
• Le principal risque de la thrombolyse est la survenue d’une hémorragie intracrânienne.

Imagerie

Le rôle de l'imagerie est de sélectionner les patients suspects d'AVC qui peuvent bénéficier d'une thrombolyse. En pratique il s'agit d'écarter la présence d'une hémorragie intracrânienne ou d'une autre pathologie qui provoquerait des symptômes similaires à ceux d'un accident vasculaire cérébral. Deux techniques sont disponibles: le scanner (tomodensitométrie) et l'imagerie par résonance magnétique (IRM). Chacune de ces modalités à ses forces et ses faiblesses.

Scanner

Cette technique:
• est facilement disponible: 24h/24 et 365 jours/an
• permet un examen rapide de la tête et du cou; durée: moins d'une minute! Une cartographie des vaisseaux cervicaux et intracrâniens peut être réalisé (ce qui nécessite évidemment l'injection de produit de contraste iodé)
• est hautement performante dans la détection des hémorragies intracrâniennes
ne permet pas souvent de faire le diagnostic positif d'AVC aigu
• utilise les rayons X

L'imagerie par résonnance magnétique (IRM)

Cette technique:
• n'est pas toujours disponible la nuit ou les jours fériés
• est contre-indiqué en cas de présence de matériel ferromagnétique (clips, stimulateurs, etc.)
• dure 10 à 20 minutes selon les protocoles utilisés; ce qui peut être un problème en cas d'absence totale de collaboration du patient si présence d'artéfacts cinétiques (mouvements=flous des images IRM)
• permet de faire un diagnostic d'AVC dans la période aigu avec une haute certitude (de surcroît, il est beaucoup plus facile de lire des séquences de diffusion IRM que de repérer les signes subtiles d'un AVC sur un scanner).
• détecte facilement d'autres pathologies ayant des symptômes similaires à ceux d'un AVC
• est hautement performante dans la détection des hémorragies intracrâniennes
• effectue une cartographie vasculaire intracrânienne sans produit de contraste

Remarques

Le scanner et l'IRM sont admis comme examens radiologiques dans la recherche des contre-indications à la thrombolyse (cf. littérature ci-dessous). Toutefois, en raison de l'obtention d'un diagnostic positif d'AVC aigu à l'IRM, cette modalité est privilégiée dans beaucoup de centres lorsqu'elle est disponible.

Bibliographie:

• Latchaw RE, Alberts MJ, Lev MH, Connors JJ, Harbaugh RE, Higashida RT, Hobson R, Kidwell CS, Koroshetz WJ, Mathews V,Villablanca P, Warach S, Walters B; American Heart Association Council on Cardiovascular Radiology and Intervention, Stroke Council, and the Interdisciplinary Council on Peripheral Vascular Disease. Recommendations for imaging of acute ischemic stroke: a scientific statement from the American Heart Association. Stroke. 2009 Nov;40(11):3646-78. Epub 2009 Sep 24.
• Adams HP Jr, del Zoppo G, Alberts MJ, Bhatt DL, Brass L, Furlan A, Grubb RL, Higashida RT, Jauch EC, Kidwell C, Lyden PD, Morgenstern LB, Qureshi AI, Rosenwasser RH, Scott PA, Wijdicks EF; American Heart Association; American Stroke Association Stroke Council; Clinical Cardiology Council; Cardiovascular Radiology and Intervention Council; Atherosclerotic Peripheral Vascular Disease and Quality of Care Outcomes in Research Interdisciplinary Working Groups. Guidelines for the early management of adults with ischemic stroke: a guideline from the American Heart Association/American Stroke Association Stroke Council, Clinical Cardiology Council, Cardiovascular Radiology and Intervention Council, and the Atherosclerotic Peripheral Vascular Disease and Quality of Care Outcomes in Research Interdisciplinary Working Groups: the American Academy of Neurology affirms the value of this guideline as an educational tool for neurologists. Stroke. 2007 May;38(5):1655-711. Epub 2007 Apr 12. Erratum in Stroke. 2007 Jun;38(6):e38. Erratum in Stroke. 2007 Sep;38(9):e96.
• The European Stroke Organisation (ESO) Executive Committee and The ESO Writing Committee. Guidelines for management of ischaemic stroke and transient ischaemic attack. (http://www.eso-stroke.org/pdf/ESO08_Guidelines_Original_english.pdf). - accéder le 16.08.2011.