Tomodensitométrie du cerveau (scanner cérébral)

Généralités

La tomodensitométrie du cerveau est une technique d'imagerie :
• facilement accessible, disponible, et relativement bon marché.
• dont le temps d'acquisition des images est de moins de 30 secondes par série.
Cette rapidité permet d'avoir une imagerie exempte (ou avec peu) de flou lorsque les patients inconscients effectuent quelques mouvements.
• dont l'environnement (absence de champ magnétique) permet d'effectuer un geste interventionnel ou diagnostic, une réanimation sans matériel spécial et coûteux, et d'examiner des patients porteurs d'un stimulateur cardiaque ou d'un clip ferromagnétique.
• ayant un haut pouvoir de résolution et qui permet d'obtenir des reconstructions dans les trois plans de l'espace.

Indications / Limitations

L'IRM a une sensibilité de contraste qui lui confère des performances supérieures à la tomodensitométrie dans la plupart des pathologies cérébrales ou rachidiennes. Toutefois, la tomodensitométrie excelle dans la recherche des hémorragies sous-arachnoïdiennes ou des saignements, ainsi que dans la recherche des lésions osseuses.

Au total, la tomodensitométrie est surtout utilisée dans un contexte de traumatologie (recherche d'hématome sous-dural/extra-dural), d'hémorragie sous-arachnoïdienne ou intra-parenchymateuse.

Lorsqu'il existe une contre-indication à l'IRM, la tomodensitométrie cérébrale est une imagerie alternative à l'IRM dans la recherche, le bilan de lésions infectieuses, tumorales et ischémiques.

Déroulement d'un examen de tomodensitométrie du cerveau (scanner cérébral)

Le patient est allongé sur le dos avec les bras placés le long du corps, la tête étant immobilisée dans une têtière.
La recherche d'une lésion hémorragique dans le cadre d'un accident sur la voie publique (recherche d'hématome sous-dural) ou d'un bilan avant thrombolyse (accident vasculaire cérébral) ne nécessite généralement pas d'injection intra-veineuse de produit de contraste iodé.
Par contre, l'utilisation d'un produit de contraste iodé est bien souvent nécessaire pour bilanter une tumeur ou une lésion infectieuse et, obligatoire pour mettre en évidence une thrombose ou un anévrisme.
L'examen dure moins de 30 secondes par série (temps d'installation non compris)

Iconographie

La galerie d'images ci-dessous montre quelques maladies détectées par le scanner cérébral (tomodensitométrie du cerveau).

Pour visualiser les images de grandes tailles, cliquer sur la vignette ci-dessous.

  • Tomodensitometrie cérébrale. Image 1
    Image 1. Cas 1. Scanner cérébral sans injection de contraste . Hyperdensité ( flèche ) visible dans les citernes interhémisphériques et de la base du crâne: hémorragie-sous arachnoïdienne.1, Globe oculaire droit. 2, Nez. 3, Globe oculaire gauche. 4, Lobe temporal gauche. 5, Mésencéphale.
  • Tomodensitometrie cérébrale. Image 2
    Image 2. Cas 1. Scanner cérébral sans injection de contraste . Hyperdensité (flèche) visible, par exemple, aux niveaux des citernes ininterhémisphériques et de la base du crâne: hémorragie-sous arachnoïdienne. 1, Globe oculaire droit. 2, Nez. 3, Globe oculaire gauche. 4, Plexus choroïde. 5, Citernes de la plaque quadrigéminale.
  • Tomodensitometrie cérébrale. Image 3
    Image 3. Cas 2. Scanner cérébral sans injection de contraste . Collection spontanément hyperdense péri-cérébrale en forme de croissant, avec calcifications périphériques : hématome sous-dural chronique (flèche) . 1, Ventricule latéral. 2, Lobe frontal droit.
  • Tomodensitometrie cérébrale. Image 4
    Image 4. Cas 3. Scanner cérébral sans injection de contraste. Hématome extra-dural. Le sang est spontanément hyperdense (saignement aigu). L'hématome extra-dural est une accumulation traumatique de sang entre l'os crânien et la dure-mère (une des composantes des méninges). ( flèche ). 1, Cavité orbitaire droite. 2, Sinus frontal. 3, Cavité orbitaire gauche. 4, Lobe temporal gauche.
  • Tomodensitometrie cérébrale. Image 5
    Image 5. Cas 3. Scanner cérébral sans injection de contraste. Hématome extra-dural. En jouant sur les niveaux de gris (fenêtrage) des images fournies par le scanner, l'hématome extra-dural devient encore plus visible ( flèche ).
  • Tomodensitometrie cérébrale. Image 6
    Image 6. Cas 4. Scanner cérébral sans injection de contraste. Rupture d'un anévrisme cérébral. Reconstruction axiale. 1, Cavité orbitaire droite, 2, Sinus frontal. 3, Système ventriculaire: innondation hémorragique. 4, Calcification délimitant la périphérie d'un anévrisme. 5, Sang dans la scissure de Sylvius. 6, Hématome.
  • Tomodensitometrie cérébrale. Image 7
    Image 7. Cas 4. Scanner cérébral sans injection de contraste. Rupture d'un anévrisme cérébral. Reconstruction sagittale. 1, Sinus frontal. 2, Cervelet. 3, Pôle occipital. 4, Sytème ventriculaire: innondation hémorragique. 5, Hématome. 6, Calcification délimitant la périphérie d'un anévrisme.
  • Tomodensitometrie cérébrale. Image 8
    Image 8. Cas 4. Scanner cérébral sans injection de contraste. Rupture d'un anévrisme cérébral. Reconstruction coronale. 1, Présence de sang dans la scissure de Sylvius. 2, anévrisme. 3, Calcification délimitant la périphérie de l'anévrisme. 4, Ventricule latéral droit: innondation hémorragique et compression par l'hématome. 5, Ventricule latéral gauche. 6, Hématome.
  • Tomodensitometrie cérébrale. Image 9
    Image 9. Cas 5. Scanner cérébral avant injection de contraste. Coupe axiale effectuée avant injection intraveineuse de produit de contraste iodé. La lésion - un méningiome- (flèche) est à peine visible.
    1, Lobe frontal droit. 2, Lobe temporal droit. 3, Cervelet.
  • Tomodensitometrie cérébrale. Image 10
    Image 10. Cas 5. Scanner cérébral avant et après injection de contraste. Méningiome. Après injection intraveineuse de produit de contraste iodé, la lésion (flèche) se rehausse fortement.
    1, Lobe frontal droite 2, Lobe temporal droit. 3, Cervelet.
  • Tomodensitometrie cérébrale. Image 11
    Image 11. Cas 6. Scanner cérébral après injection de contraste.
    Métastase d'un cancer du poumon. Reconstruction sagittale après injection de contraste. (flèche rouge). Zone hypodense (noire) autour de la lésion: oedème autour de la lésion ( flèche jaune).
    1, cavité orbitaire gauche. 2, sinus frontal. 3, lobe occipital gauche. 4, Cervelet.
  • Tomodensitometrie cérébrale. Image 12
    Image 12 de 12. Cas 6. Scanner cérébral après injection de contraste.
    Métastase d'un cancer du poumon. Tomodensitométrie effectuée après injection intraveineuse de produit de contraste iodé. Reconstruction coronale. ( flèche ).
    1, lobe occipital gauche. 2, Cervelet.

Bibliographie

• AG Osborn, SI Blaser, KL Salzman. Diagnostic Imaging: Brain. 1st ed. Salt Lake City. Amirsys. 2004.
• AG Osborn. Diagnostic neuroradiology. Mosby. St Louis, 1994.


Menu Cerveau et moelle épinière

MENU