Hématome épidural (extra-dural)

Fillette de 7 ans, chute à vélo sur un trottoir. Huit heures plus tard, dans la nuit, elle se réveille et se plaint de céphalées insupportables.

Le scanner cérébral met en évidence un hématome extra-dural. Il s'agit d'une collection sanguine extra-axiale, siégeant entre la table interne et la dure-mère. Elle a une forme biconvexe. L'hématome extra-dural est spontanément hyperdense sur le scanner cérébral effectué sans injection de contraste. Le plus souvent, cet hématome est d'origine traumatique et la fracture est visible sur le scanner. Dans une majorité de cas, le saignement est d'origine artériel. Chez les enfants, comme dans ce cas, on trouve bien souvent un hématome sous-dural sans lésion osseuse.

Pour visualiser les images de grandes tailles, cliquer sur la vignette ci-dessous.

Hématome épidural (extra-dural). Image 0.
  • Hématome extra-dural. Image 1.
    Hématome extra-dural. Image 1. Scanner cérébral. Coupe axiale. Flèche, Hématome extra-dural. Image 1. 1, compression du ventricule latéral droit. 2, Scissure inter-hémisphérique.
  • Hématome extra-dural. Image 2.
    Hématome extra-dural. Image 2. Scanner cérébral. Coupe axiale. Flèche, hématome épidural (extra-dural). 1, Pôle frontal (gauche). 2, Scissure inter-hémisphérique.
  • Hématome extra-dural. Image 3.
    Hématome extra-dural. Image 3. Scanner cérébral. Reconstruction sagittale. Flèche, hématome épidural (extra-dural). 1, Pôle frontal (gauche). 2, Tente du cervelet. 3, Cervelet.
  • Hématome extra-dural. Image 4.
    Hématome extra-dural. Image 4. Scanner cérébral. Reconstruction coronale Flèche, hématome épidural (extra-dural). 1, Scissure interhémisphérique. 2, Système ventriculaire. 3, Conduit auditif externe. 4, Pons.

Il existe des plages hypodenses rondes dans la collection extra-durale (image 2 par exemple) montré ci-dessus. Ces plages sont isodenses avec le parenchyme cérébral. Elles représentent vraisemblablement des plages de saignements actifs. Les plages hyperdenses correspondent à du « sang coagulé ». Outre Atlantique, ce phénomène est appelé « The swirl sign ».

Bibliographie

• Al-Nakshabandi NA. The swirl sign. Radiology. 2001 Feb;218(2):433.