Méningiome intrarachidien.

Les méningiomes intrarachidiens sont des tumeurs qui prennent naissance au niveau de la dure-mère du canal rachidien. La plupart de ces tumeurs sont bénignes. La croissance des méningiomes intrarachidiens est lente. Comme le canal rachidien est une structure non déformable, la croissance d'un méningiome intrarachidien va comprimer la moelle épinière et provoquer des douleurs locales ou radiculaires, des déficits sensitifs, des troubles moteurs et sphinctériens.
Ce type de tumeur survient le plus souvent chez la femme de plus de 60 ans. On la trouve très rarement chez les enfants.
Les méningiomes intrarachidiens sont plus fréquemment retrouvés au niveau du rachis thoracique. Une localisation cervicale ou lombaire est bien moins fréquente.

L'imagerie par résonance magnétique est l'examen de choix pour détecter les pathologies du canal rachidien. Comme le cas présenté ici, les méningiomes intrarachidiens sont le plus souvent des masses intradurales extramédullaires. Ces tumeurs provoquent un refoulement, puis une compression de la moelle épinière du côté controlatéral. L'espace sous-arachnoïdien du côté de la lésion et juste au dessus de celle-ci est élargi (blocage). Un méningiome intrarachidien peut contenir du calcium. Le méningiome (non intégralement calcifié) se rehausse modérément après injection intra veineuse de chélates de gadolinium.

Cas illustratif

Renseignements cliniques : Douleurs dorsales. Sciatique à bascule. Troubles de la marche. Arthrose connue. Hernie discale? Canal lombaire étroit?. Les investigationd débutent par une IRM dorso-lombaire.

Pour visualiser les images de plus grandes tailles, cliquer sur la vignette ci-dessous.

  • Méningiome intrarachidien. Image 1
    IRM, Coupe sagittale, pondération T2. Image 1 1, Corps vertébral de TH12. 2, Liquide céphalorachidien. Flèche, Masse (méningiome) localisée dans le canal rachidien.
  • Méningiome intrarachidien. Image 2
    IRM, Coupe sagittale, pondération T1. Image 2 1, Corps vertébral de TH12. Double Flèche, Canal rachidien. Flèche, Masse (méningiome) localisée dans le canal rachidien.
  • Méningiome intrarachidien. Image 3
    IRM, Coupe axiale, pondération T2. Image 3 1, Corps vertébral de TH12. 2, Moelle épinière. 3, Liquide céphalorachidien. Cette coupe est située juste au-dessus de la masse intrarachidienne. La moelle épinière est refoulée vers la droite. Il existe un élargissement de l'espace sous-arachnoidien ipsi-latéral (effet de blocage du LCR), suggestif d'une lésion intradurale.
  • Méningiome intrarachidien. Image 4
    IRM, Coupe axiale, pondération T2. Image 4 1, Corps vertébral de TH12. 2, Moelle épinière. Flèche, Masse (méningiome) hétérogène localisée dans le canal rachidien. Des zones fortement hypointenses peuvent laisser supposer la présence de dépôts de calcium. Cette masse est localisée dans la partie postérolatéral gauche du canal rachidien.
  • Méningiome intrarachidien. Image 5
    IRM, Coupe axiale, pondération T2. Image 5 1, Corps vertébral de TH12. 2, Moelle épinière. Flèche, Masse (méningiome) localisée dans le canal rachidien. La moelle épinière est comprimée par cette masse bien délimitée.
  • Méningiome intrarachidien. Image 6
    IRM, Coupe coronale, pondération T2. Image 6 1, Moelle épinière. 2, Liquide céphalorachidien (LCR). La moelle épinière est refoulée par la masse. Il existe du LCR entre la masse et la moelle épinière. Il s'agit donc d'une masse intradurale extramédullaire. Flèche, Méningiome.
  • Méningiome intrarachidien. Image 7
    IRM, Coupe coronale, pondération T2. Image 7 1, Liquide céphalorachidien. 2, Moelle épinière. Flèche, Méningiome. La moelle épinière est comprimée et refoulée par par la masse. Cette masse a une base durale.
  • Méningiome intrarachidien. Image 8
    IRM, Coupe coronale, pondération T2. Image 8 1, Liquide céphalorachidien. 2, Moelle épinière. Flèche, Méningiome. La moelle épinière est comprimée et refoulée par la masse. Cette masse a une base durale.
  • Méningiome intrarachidien. Image 9
    IRM, Coupe sagittale, pondération T1, après injection intraveineuse de chélates de gadolinium. Image 9 1, Corps vertébral TH12. Flèche, Méningiome. Prise de contraste hétérogène par la tumeur.
  • Méningiome intrarachidien. Image 10
    IRM, Coupe coronale, pondération T1, après injection intraveineuse de chélates de gadolinium. Image 10 1, Moelle épinière. Flèche, Méningiome. Prise de contraste hétérogène par la tumeur.
  • Méningiome intrarachidien. Image 11
    IRM, Coupe coronale, pondération T1, après injection intraveineuse de chélates de gadolinium. Image 11
    1, Moelle épinière. Flèche, Méningiome. Prise de contraste hétérogène par la tumeur.
  • Méningiome intrarachidien. Image 12
    IRM, Coupe axiale, pondération T1, après injection intraveineuse de chélates de gadolinium. Image 12 de 12. 1, Corps vertébral de TH12. 2, Moelle épinière. Flèche, Masse (méningiome) localisée dans le canal rachidien. La moelle épinière est comprimée par cette masse bien délimitée. Le méningiome se rehausse partiellement après injection de chélates de gadolinium.

Bibliographie

• JS Ross, M Brant-Zawadzki, KR Moore, J Crim, MZ Chen, GL Katzman. Spine. 1st ed. Salt Lake City. Amirsys. 2004.
• M Castillo. Spinal Imaging. 1st ed. Philadelphia. Hanley & Belfus. 2001.
• Scott W. Atlas. Magnetic Resonance Imaging of the Brain and Spine. 3rd Ed edition. Lippincott Williams & Wilkins. 2001.
• AG Osborn. Diagnostic neuroradiology. Mosby. St Louis, 1994.


Menu Cerveau et moelle épinière

MENU